Les Verts allemands confirment leur candidate à la chancellerie

Annalena Baerbock, co-présidente du parti des Verts allemands, s'exprime lors du congrès virtuel du parti fédéral à Berlin, en Allemagne, le 13 juin 2021. [EPA-EFE/STEFFI LOOS]

Lors d’un congrès du parti convoqué pour décider du programme des Verts et de leur candidat à la chancellerie, Annalena Baerbock a obtenu une forte majorité de 98,5 % des voix, alors que les Verts continuent à lutter pour trouver un élan et à chuter dans les sondages.

Après un mauvais résultat en Saxe-Anhalt, les Verts allemands sont assaillis par les conséquences de leurs maladresses telles que le CV de leur candidat principal qui était incorrect. Leurs rivaux, les conservateurs de l’Union, sont quant à eux portés par une victoire importante en Saxe-Anhalt.

Pour commencer le congrès, Mme Baerbock a trébuché lors d’un discours destiné à réveiller le parti, mais elle n’était apparemment pas satisfaite de sa performance. « Merde », a-t-elle dit à son collègue Robert Habeck, pensant que les micros avaient été coupés.

La menace des 3 280 motions

Le congrès du parti a toutefois réussi à éviter la menace imminente d’une trop grande dérive vers la gauche en raison des motions d’amendement du programme.

La base de gauche des Verts s’était mobilisée et avait soumis 3 280 motions d’amendement du programme qui menaçaient de déstabiliser encore plus la campagne électorale des Verts.

Des demandes potentiellement explosives comme l’augmentation du taux d’imposition des riches ou une limitation de la vitesse à 90 km/h sur l’autoroute allemande n’étaient pas susceptibles d’accroître la popularité des Verts auprès des électeurs.

Cependant, la base de gauche n’a pas pris suffisamment d’élan pour faire trop dévier le parti.

L’ascension des Verts en Allemagne, opportunité et défi pour la France

À moins de quatre mois des prochaines élections outre-Rhin, le bouleversement du paysage politique allemand semble plus que probable. Le spécialiste des relations franco-allemandes Éric-André Martin fait le point sur les changements à attendre et leur possible impact pour la France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe