Marine Le Pen confiante dans la réussite d’une « Europe des Nations »

« Si je réussis cette négociation, alors ce n'est plus l'Union européenne, alors c'est l'Europe des nations et des libertés que je souhaite", a déclaré Marine Le Pen.

La candidate du Front national se dit confiante sur l’issue de la négociation qu’elle initierait, si elle était élue présidente, avec l’Union européenne pour « une nouvelle Europe ».

« Moi, je pars du principe que je vais réussir cette négociation », a déclaré la présidente du Front national, lors du « Grand Jury » RTL/LCI/Le Figaro. Marine Le Pen entend, si elle est élue, engager une « négociation » avec l’Union européenne, avant l’organisation d’un référendum en France sur la sortie de l’UE.

Comment l'abstention différenciée pourrait faire élire Marine Le Pen

L’écart de  mobilisation entre les pro-FN et le reste des votants pourrait faire élire la candidate minoritaire dans les intentions de vote du second tour, Marine Le Pen.

L’Europe des nations et des libertés

« Si je réussis cette négociation, alors ce n’est plus l’Union européenne, alors c’est l’Europe des nations et des libertés que je souhaite, alors c’est l’Europe des coopérations, alors c’est l’Europe des nations qui seront à nouveau souveraines, où lorsque le peuple décide quelque chose, eh bien, c’est mis en œuvre », a-t-elle exposé.

« La France est un pays puissant et quand j’aurai été élue et que j’engagerai cette négociation, beaucoup de pays viendront avec moi à la table des négociations pour dire ‘nous non plus, ça ne nous va pas’, (…) et donc nous serons un pack de nations qui viendront défendre les intérêts de nos peuples », a-t-elle expliqué. « C’est pour ça que je crois très fondamentalement que ça va réussir. »

Moins d’Europe et plus de France

« C’est moi qui à l’issue de la négociation dirai ‘ça me va, nous pouvons rester et je vous conseille de rester, ou ça ne me va pas’ », a-t-elle précisé.

« J’aurai fait une négociation, je livrerai cette négociation aux Français, je leur dirai voilà cette nouvelle Europe que vous avez espérée, parce que vous voulez moins d’Europe et plus de France. (…) J’ai négocié cette nouvelle Europe, je vous la livre. Est-ce que cette nouvelle Europe vous va? Si elle vous va, alors il faut rester dans cette nouvelle Europe. Et si elle ne vous va pas, alors il faut que vous votiez pour sortir de cette nouvelle Europe », a-t-elle développé.

Et si Marine Le Pen…

Et si Marine Le Pen l’emportait le 7 mai? Le « Journal d’un nageur de l’ère post-Trump » (édition Maurice Nadeau), roman de politique fiction, déroule la trame des événements qui s’en suivent, en France comme dans un monde dominé par Trump et Poutine. Un article de notre partenaire, La Tribune.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.