Mélenchon talonne Fillon dans la course présidentielle

Jean-Luc Mélenchon est en pleine dynamique, selon une enquête Harris Interactive pour "L'Emission politique" de France Télévisions. [Place Au Peuple/Flickr]

En pleine dynamique, le candidat de la France Insoumise ne serait maintenant plus qu’à 1 point (17%) de François Fillon (18%), selon une enquête Harris Interactive pour France Télévisions publiée ce 6 avril. Un article de notre partenaire, La Tribune.

Les lignes bougent dans les intentions de vote à la présidentielle, à l’issue du débat du 4 avril ayant réuni les 11 candidats. Selon une enquête Harris Interactive réalisée pour « L’Émission politique » de France Télévisions, Jean-Luc Mélenchon continue sur sa dynamique enclenchée il y a quelques semaines. Le candidat de la France Insoumise talonnerait maintenant François Fillon, pour occuper la place du « troisième homme ».

S’agissant des deux premiers, tout le monde descend. Ainsi, crédité de 25% des suffrages exprimés, Emmanuel Macron arriverait toujours en tête du 1er tour, malgré un léger recul dans les heures suivant le débat du 4 avril (-1 point). Il devance Marine Le Pen (24%), qui perd aussi 1 point par rapport à la mesure réalisée fin mars – même si cette évolution était déjà visible avant le débat (24% également).

Mélenchon (17%) talonne Fillon (18%)

Mais c’est donc pour la troisième place que les écarts se resserrent nettement. Toujours aux prises avec les « affaires », François Fillon se maintient à 18% des intentions de vote exprimées, soit un niveau stable par rapport à la fin mars, et qui n’a pas évolué à la suite du débat du 4 avril. En revanche donc, Jean-Luc Mélenchon se situe en pleine phase d’envol.

Le candidat de la France Insoumise voit sa dynamique positive encore accentuée après le débat TV du 4 avril: alors qu’il obtenait 13,5% des intentions de vote il y a quinze jours, ce score est passé à 16% dans les jours précédant le débat… puis à 17% après le débat.

Les fortunes diverses des 11 candidats à la présidentielle

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié les déclarations de patrimoine des 11 candidats à l’élection présidentielle française.

Hamon dégringole

Jean-Luc Mélenchon semble ainsi avoir réellement fait « le trou » avec Benoît Hamon, qui suit une trajectoire inverse en passant sous la barre des 10%, avec 9% des suffrages exprimés à l’issue du débat (contre 10% juste avant le débat et 12,5% il y a quinze jours). Un score qui devient problématique pour le candidat officiel du PS.

Chez les autres candidats, malgré une prestation remarquée, Nicolas Dupont-Aignan voit également son score reculer de 4% à 3% des intentions de vote exprimées.

Cette échéance télévisée a également permis à des candidats a priori moins bien identifiés de gagner en visibilité, à l’image de Philippe Poutou et Jean Lassalle, qui atteignent chacun 1% à l’issue du débat. Nathalie Arthaud et François Asselineau avaient déjà atteint ce niveau (1%) avant même l’émission du 4 avril, tandis que Jacques Cheminade reste cité par moins de 0,5% des électeurs exprimant une intention de vote.

La volatilité de l’électorat en baisse

Enfin, la volatilité des électorats, identifiée depuis plusieurs semaines, se réduit pour l’ensemble des candidats : 80% des électeurs de Marine Le Pen et 79% de ceux de François Fillon se déclarent « tout à fait sûrs de leur choix », soit des hausses respectives de 1 et 4 points par rapport à la mesure d’il y a quinze jours. Surtout, la sûreté du vote s’accentue parmi les électeurs d’Emmanuel Macron (64%, soit +15 points en huit semaines) mais aussi parmi ceux de Jean-Luc Mélenchon (61%, +3 points en 15 jours).

Quiz : pour qui voter à la présidentielle ?

Euractiv a examiné les positions des candidats à la présidentielle sur l’Europe. Faites ce test pour identifier vos affinités avec les positions des uns et des autres.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.