Que changerait la participation des Britanniques pour le prochain parlement ?

Parlement européen, Strasbourg [EPA-EFE/PATRICK SEEGER]

Le Parlement européen a présenté ses dernières projections pour les élections européennes. Le centre droit est en tête devant le groupe S&D. La possible intégration des députés britanniques change les grandes tendances à la marge. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

À quoi va ressembler le futur Parlement européen après les élections européennes ? Selon des projections fournies par l’institution avec Kantar Public ce jeudi 18 avril, le Parti populaire européen (PPE, centre droit) arriverait en tête (24 %), devant les sociaux-démocrates du groupe S&D (19,8 %).

Pour la première fois, les eurodéputés britanniques sont comptés dans cette projection, le Parlement européen repassant ainsi de 705 à 751 sièges. Les élus français ne seraient donc plus 79 mais 74 si le Royaume-Uni ne sort pas de l’Union européenne avant la tenue des élections.

!function(e,t,s,i){var n= »InfogramEmbeds »,o=e.getElementsByTagName(« script »)[0],d=/^http:/.test(e.location)? »http: »: »https: »;if(/^\/{2}/.test(i)&&(i=d+i),window[n]&&window[n].initialized)window[n].process&&window[n].process();else if(!e.getElementById(s)){var r=e.createElement(« script »);r.async=1,r.id=s,r.src=i,o.parentNode.insertBefore(r,o)}}(document,0, »infogram-async », »https://e.infogram.com/js/dist/embed-loader-min.js »);

Au final, les équilibres restent à peu près les mêmes. Si PPE (Les Républicains) et S&D (PS-PP) restent largement en tête, viennent après les libéraux de l’ADLE (12,9 % – LREM-MoDem-Agir), les Conservateurs et réformistes (CRE, DLF – 8,79 %), le groupe du Rassemblement national (ENF, 8,26 %).

Suivent ensuite les Verts (7,59 %), la gauche radicale (GUE, LFI et PCF – 6,13 %) et enfin le groupe où siègent les europhobes britanniques du Ukip (ELDD, 5,99 %).

Les prévisions du Parlement européen sur son propre futur font jaser

Exclusif. Les présidents des groupes politiques devraient décider d’interrompre la publication des sondages et  projections du futur Parlement le 21 mars. Les chefs des groupes politiques autres que le PPE estiment que l’administration de la chambre sort de sa fonction.

En France, toujours LREM et le RN en tête

Dans l’Hexagone, la liste portée par Nathalie Loiseau (LREM-MoDem-Agir) est en tête avec 22 sièges, devançant le Rassemblement national de Jordan Bardella (20 élus). Suivent ensuite Les Républicains qui gagneraient un siège avec 13 places.

Parmi les listes qui auraient des élus, La France insoumise de Manon Aubry compterait 7 élus (8 % des votes), tout comme EELV avec Yannick Jadot (7,5 %). La liste menée par Raphaël Glucksmann (PS-PP) aurait 5 siègent avec 5,8 % des intentions de vote.

La liste de Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan est proche des 5 % qui permettent d’avoir des élus, avec 4,4 % des intentions de vote. Génération-s de Benoît Hamon aurait 3,5 % des voix.

Benoît Hamon se lance seul dans la bataille des européennes  

Faute d’avoir réussi à rassembler la gauche française autour de son projet de votation citoyenne, Benoît Hamon a présenté le 26 février les 30 premiers noms de la liste de Générations.

Les travaillistes en tête au Royaume-Uni

Le Parlement européen a séparé dans sa projection concernant le Royaume-Uni, le Brexit party de l’europhobe Nigel Farage du Ukip, son ancien parti auquel il reproche une ligne anti-islam trop prononcée. Les deux listes auraient 13,5 % des voix chacune, mais ne siégeront pas ensuite dans les mêmes groupes d’extrême droite au Parlement européen.

>> Lire la suite sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.