Remaniement des factions du parlement allemand avant la confirmation du gouvernement d’Olaf Scholz

Les Verts et le FDP vont remanier leurs responsables pour examiner le pacte de coalition. [shirmanov aleksey/Shutterstock]

Alors que le gouvernement allemand « feu tricolore » se prépare à prendre le pouvoir à Berlin, les Verts et les libéraux du FDP ont dû restructurer leur direction parlementaire. L’équipe dirigeante des Verts est équilibrée entre pragmatiques et personnalités de gauche, tandis que le FDP a promu des alliés du leader du parti et du nouveau ministre des Finances, Christian Lindner.

Alors que le gouvernement « feu tricolore » à venir a célébré la signature de son accord de coalition de 178 pages, le remaniement chez les Verts et le FDP va remodeler la nouvelle structure qui l’examinera.

Chez les Verts, malgré les craintes de nouvelles luttes intestines entre l’aile pragmatique et l’aile gauche du parti, Britta Haßelmann, une pragmatique de longue date, a obtenu 98 % des voix pour codiriger le parti au Parlement aux côtés de la personnalité de gauche Katharina Dröge, qui a obtenu 93 % des voix.

Les Verts ont choisi Irene Mihalic, ancienne porte-parole pour la politique intérieure, comme première secrétaire parlementaire pour les soutenir. Ces trois femmes sont originaires du plus grand Land d’Allemagne, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Pour le FDP, comme l’ancien chef du parti, Christian Lindner, est monté au ministère des Finances et que le secrétaire parlementaire Marco Buschmann deviendra ministre de la Justice, le parti a choisi de les remplacer par des fidèles de M. Lindner : Christian Dürr deviendra chef de faction après avoir obtenu 94,4 % des voix, tandis que Johannes Vogel remplacera M. Buschmann et deviendra le second de M. Dürr.

Pour les Verts et le FDP, deux petits partis, le fait de « perdre » un si grand nombre de leurs membres, désormais nommés dans les ministères, a ouvert de nombreuses possibilités d’avancement au sein du parti, ce qui assurera probablement le respect du parlement, puisque M. Scholz doit être confirmé au parlement le 8 décembre.

Subscribe to our newsletters

Subscribe