Seuls 4 Français sur 10 peuvent citer le nom d’une tête de liste européenne

Du pain sur la planche pour les nouveaux élus. [Parlement européen]

À un mois des élections européennes, les électeurs manifestent pour l’instant peu d’intérêt pour le scrutin, et connaissent mal les têtes de liste. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Les élections européennes se dérouleront le dimanche 26 mai. À un mois du scrutin, un sondage BVA pour la presse régionale montre que les Français ont un intérêt limité pour un rendez-vous dont ils connaissent mal les protagonistes. 59 % se disent intéressés, et seulement 41 % sont capables de citer le nom d’une des têtes de liste.

Selon cette enquête BVA, menée par Internet du 15 au 21 avril auprès de 5 324 inscrits sur les listes électorales, la participation le 26 mai pourrait osciller entre 44 et 49 %. C’est légèrement au-dessus de la participation observée en mai 2014 en France métropolitaine (44 %).

Les intentions de vote varient d’une région à l’autre. Si en Île-de-France et en Paca on compte à 63 % aller voter, la Bretagne (52 %), les Hauts-de-France (53 %) et les Bourgogne-Franche-Comté (55 %) montrent moins de motivation.

Parmi ceux ayant l’intention d’aller voter, seuls 56 % expriment une intention de vote et se déclarent sûrs de leur choix. 44 % sont encore indécis : 30 % ont une intention mais peuvent changer d’avis, et 14 % déclarent un vote blanc, nul ou n’ont pas exprimé une intention de vote sur l’offre électorale proposée. L’électorat reste donc volatil.

Des candidats mal connus

Les têtes de listes ne sont pas bien connues des Français. Seules 41 % des personnes interrogées sont capables de citer au moins l’une d’elles. Ce sont Nathalie Loiseau et Nicolas Dupont-Aignan qui sont les mieux identifiés, cités respectivement par 26 et 23 % des Français. Dominique Bourg pour la liste pour la liste Urgence écologie n’est citée que par 3 % des sondés.

LREM et RN en tête des intentions de vote

Comme pour d’autres sondages, les listes de La République en Marche – MoDem et la liste du Rassemblement national sont au coude-à-coude dans ce sondage BVA. La liste de Nathalie Loiseau a 23 % d’intentions de vote, pour 22 % à la liste menée par Jordan Bardella.

À noter, 2 % des sondés seraient prêts à voter pour une liste se réclamant du mouvement des Gilets jaunes.

À gauche, les votes sont dispersés entre Europe-Écologie-Les Verts (8 %), La France insoumise (7,5 %), PS-PP (6 %), Génération. s (3,5 %).

Quels enjeux ?

Les intentions de vote sont assez fortement motivées par des enjeux nationaux : 30 % comptent manifester leur opposition au gouvernement dans les urnes, et 9 % marquer leur soutien. Au plus fort du mouvement des Gilets jaunes, en décembre 2018, la même étude BVAnotait que 37 % des sondés comptaient voter pour marquer leur mécontentement. Ce chiffre est donc en baisse de 7 points.

Les thèmes les plus importants pour les personnes interrogées sont l’emploi (88 %), le pouvoir d’achat (84 %), le maintien de la paix en Europe (83 %), alors que se situent en retrait la lutte contre le réchauffement climatique (74 %) et l’immigration (73 %) et la compétitivité économique de l’UE (72 %).

Méthodologie

Ce sondage a été réalisé du 15 au 21 avril 2019 par l’institut BVA pour la presse régionale. Un échantillon de 5 324 inscrits sur les listes électorales, représentatif de la population française, a été interrogé par Internet.

Les intentions de vote reposent sur la base de personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d’aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 2 501 individus.

>> Lire sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.