Fact-check: une campagne électorale italienne gangrénée par les fake news

Depuis le début de la campagne électorale en Italie, des vidéos et photos manipulées ont circulé sur les réseaux sociaux. EURACTIV fait un tour d’horizon dans le cadre de l’émission « Contre-Faits », produite en partenariat avec France 24.

Depuis le début de la campagne électorale en Italie, des vidéos et photos manipulées ont circulé sur les réseaux sociaux.

A tel point que la question des fake news est devenue un thème de campagne à part entière.

Le leader des sociaux-démocrates, Matteo Renzi, a inclus dans son programme un projet de loi pour lutter contre la désinformation. Il a également appelé Facebook à lutter contre le phénomène à l’approche des élections.

Parmi les fake news qui ont été le plus largement partagées, il y a cette photo d’une secrétaire d’Etat italienne prise à des funérailles, faussement présentées comme étant celles d’un parrain de la mafia.

Ou bien cette vidéo dans laquelle une fausse traduction fait dire à Vladimir Poutine que l’échec de l’Italie aux qualifications pour la Coupe du Monde de Football est la faute du gouvernement italien.

Enfin, fausses également, ces allégations selon lesquelles des députés italiens soutiendraient des partis « nazis » au parlement ukrainien – le terme « Nazi » désignant pour les pro-russes tous ceux qui s’opposent à une partition du pays dans le conflit Ukrainien.

L’ancien chef du gouvernement, Matteo Renzi, soupçonne d’ailleurs la Russie d’être à l’origine d’une partie au moins de ces fausses informations.

Des craintes relayées par un rapport du Sénat Américain publié en janvier. A l’approche des élections en Italie, les sénateurs accusent le Kremlin d’avoir envoyé des fonds à la Ligue du Nord, le parti d’extrême droite Italien, ainsi qu’au Mouvement 5 étoiles du comique Beppe Grillo.

Deux partis a priori favorables à une levée des sanctions européennes adoptées en réponse à l’annexion de la Crimée par la Russie.

‘Contre-Faits’ est proposé en partenariat avec France 24 dans le cadre de l’émission hebdomadaire Ici l’Europe.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.