La gaffe d’Oettinger sur l’Italie passée à la loupe

Le commissaire européen au budget, Günther Oettinger, a déclenché une vague d’indignation le mois dernier après avoir suggéré dans une interview que les marchés « apprendraient » aux Italiens comment voter. Euractiv revient sur cette polémique dans le cadre de l’émission « Contre-Faits », en partenariat avec France 24.

C’est une erreur de traduction – et peut-être aussi la tentation du scoop de la part d’un journaliste – qui a déclenché une tempête diplomatique le mois dernier autour du Commissaire européen au budget, Günther Oettinger.

Dans une interview accordée fin mai à la télévision allemande, Oettinger exprimait – en allemand – ses doutes sur la capacité du nouveau gouvernement italien à s’affranchir des règles européennes en matière de déficit public.

Selon les propos du commissaire rapportés – en anglais – par le journaliste sur Twitter, les marchés financiers allaient donner « une leçon » à l’Italie et dissuader ainsi les électeurs de voter pour des partis populistes.

Des propos qui vont immédiatement déclencher des réactions indignées à Rome, mais également à Bruxelles, où le Président du Conseil Européen, Donald Tusk, rappelle le commissaire à l’ordre, contraignant Oettinger à des excuses publiques.

Or, les mots employés par le journaliste sur Twitter ne sont pas ceux utilisés par Oettinger dans son interview. Jamais, par exemple le Commissaire allemand n’a utilisé le mot « leçon » pour décrire la réaction des marchés financiers aux élections italiennes.

Une erreur que le journaliste lui-même a reconnue par la suite, en présentant ses excuses sur Twitter. Hélas, cette mise au point n’a pas semblé convaincre les internautes qui soulignent pour la plupart que les propos d’Oettinger ne sont en substance pas très différents de ceux qui lui étaient attribués.

« Contre-Faits » est un programme proposé en partenariat avec France 24 dans le cadre de l’émission hebdomadaire Ici l’Europe.

Subscribe to our newsletters

Subscribe