Berlin impose le stockage de gaz dans les installations de Gazprom sur le sol allemand

« Nous prenons une autre mesure importante pour renforcer davantage la sécurité de l’approvisionnement et la préparation en Allemagne et pour être suffisamment équipés pour le prochain hiver en particulier », a déclaré Robert Habeck, ministre allemand de l’Économie et de l’Action climatique. [EPA-EFE/ANDREAS GORA / POOL]

Le gouvernement allemand a ordonné le stockage de gaz dans la plus grande installation de stockage du pays, sur le site de Rehden, afin d’assurer la sécurité de l’approvisionnement. Les réserves de gaz dans l’installation vendue à Gazprom se trouvaient jusqu’à présent à des niveaux historiquement bas.

En volume absolu, les réserves de gaz de l’Allemagne sont les plus importantes de l’Union européenne. Ses capacités de stockage de gaz avaient toutefois été mises à mal car la plus grande installation de stockage de gaz, qui se trouve sur le site de Rehden, avait été vendue à Gazprom en 2015. Les stocks de l’installation tournant autour de 2 % de leur capacité en permanence, le gouvernement allemand a décidé d’agir.

« Nous prenons une autre mesure importante pour renforcer davantage la sécurité de l’approvisionnement et la préparation en Allemagne et pour être suffisamment équipés pour le prochain hiver en particulier », a déclaré Robert Habeck, ministre allemand de l’Économie et de l’Action climatique, tard dans la journée de mercredi (1er juin).

« Étant donné que les niveaux de stockage du plus grand site de stockage de gaz d’Allemagne à Rehden sont à un niveau historiquement bas depuis des mois, il est nécessaire d’agir rapidement ici », a-t-il poursuivi.

Afin d’éviter de passer un autre hiver avec de faibles réserves de gaz, le gouvernement allemand a promulgué le 30 avril dernier une loi imposant de remplir les réserves à 80 % à partir du 1er octobre. Cette loi donnait également au gouvernement le pouvoir d’intervenir par décret si les contraintes liées au stockage de gaz n’étaient pas réalisables dans un avenir proche.

« Dans le cas [du site] de Rehden, compte tenu de la guerre en Ukraine, c’est le cas », a expliqué M. Habeck dans un communiqué.

Début avril, le gouvernement allemand avait été contraint de bloquer la liquidation de Gazprom Germania, la filiale allemande de l’entreprise publique russe, en la nationalisant.

Aujourd’hui, avec l’interruption par Gazprom des livraisons de gaz à la compagnie pétrolière Shell, dont 1,2 milliard de mètres cubes étaient destinés au marché allemand, la situation semble s’envenimer.

« Avec le décret ministériel, nous créons les conditions pour que le gestionnaire de la zone de marché Trading Hub Europe puisse commencer à injecter du gaz le plus rapidement possible », a expliqué le ministre allemand.

Berlin nationalise Gazprom Germania pour empêcher sa liquidation

Dans une décision historique, le gouvernement allemand a placé Gazprom Germania sous le contrôle d’une agence fédérale dans le but de sauver les marchés du gaz, après que la société a été placée sous le contrôle d’une société-écran douteuse qui a ordonné sa liquidation.

Subscribe to our newsletters

Subscribe