Construction d’un pipeline d’hydrogène entre la Bulgarie et la Grèce

Un projet commun visant à relier Sofia et Thessalonique par un pipeline d’hydrogène est également envisagé.

La société d’État bulgare Bulgartransgaz travaille actuellement sur plusieurs projets visant à connecter les réseaux d’hydrogène entre la Bulgarie et la Grèce, et cela est nécessaire pour la sécurité énergétique. C’est ce qu’a indiqué le directeur exécutif de Bulgartransgaz Vladimir Malinov lors du Forum économique de Sofia III.

M. Malinov a ajouté qu’il serait à Athènes la semaine prochaine pour poursuivre les discussions. Selon lui, la connectivité doit atteindre au moins 5 % au 1er janvier 2025, mais des objectifs plus ambitieux ont été fixés pour atteindre 10 à 15 %.

Un projet commun visant à relier Sofia et Thessalonique par un pipeline d’hydrogène est également envisagé.

« Dès à présent, il y aura une transition vers l’hydrogène, qui n’est pas en concurrence mais qui est, au contraire, complémentaire au gaz », a déclaré le responsable de Bulgartransgaz. Il a ajouté qu’avec le temps, la proportion d’hydrogène vert par rapport au gaz naturel augmenterait.

Quant à la diversification des sources de gaz naturel, les bases ont été posées avec la décision de réaliser le premier investissement d’une entreprise d’État en dehors du territoire de la Bulgarie avec une part de 20 % de Bulgartransgaz dans un terminal de gaz naturel liquéfié (GNL).

Le terminal de GNL, situé dans la ville grecque d’Alexandroúpolis, sera prêt à fonctionner au plus tard le 1er janvier 2024 et offrira à la Bulgarie une source alternative et un prix compétitif, estime M. Malinov.

Le terminal sera relié au réseau de transport de gaz de la Grèce par un gazoduc de 28 kilomètres de long. Le gaz pourra atteindre la Bulgarie, la Serbie et la Macédoine du Nord via les routes existantes.

L’autre projet d’extension du stockage souterrain de gaz à Chiren, en Bulgarie, desservira non seulement la Bulgarie mais aussi les autres pays de la région. Le développement et les investissements dans le terminal de GNL apporteront une plus grande stabilité au marché, a également expliqué M. Malinov.

Subscribe to our newsletters

Subscribe