Les bâtiments peu énergivores devraient être la « nouvelle norme », selon la commissaire à l’énergie

D’après la représentante de l’UE, la pauvreté énergétique n’est pas un état de précarité direct, car elle dépend de facteurs tels que des loyers peu élevés et des rendements énergétiques faibles. [audiovisual.ec.europa.eu/en/phot…]

La commissaire européenne à l’énergie Kadri Simson a souligné mardi (20 avril) l’importance de la stratégie « pour une vague de rénovations » dans la lutte contre la pauvreté énergétique au sein du bloc.

À l’heure actuelle, force est de constater qu’il n’y a pas de définition normalisée de la pauvreté énergétique, sachant que les États membres de l’UE établissent leurs propres critères selon le contexte national. C’est la raison pour laquelle la stratégie européenne « pour une vague de rénovations » est d’autant plus importante, a déclaré Mme Simson lors d’une réunion virtuelle sur la pauvreté énergétique organisée par le Comité économique et social européen (CESE), appuyant que les bâtiments durables et peu énergivores devraient devenir « la nouvelle norme ».

D’après la représentante de l’UE, la pauvreté énergétique n’est pas un état de précarité direct, car elle dépend de facteurs tels que des loyers peu élevés et des rendements énergétiques faibles.

Transition énergétique : Paris mise sur l'énergie citoyenne

À Paris, la coopérative citoyenne EnerCit’if va installer 14 centrales solaires d’ici la fin 2021. L’occasion de développer l’énergie citoyenne tout en accélérant  la transition énergétique en milieu urbain.

Si la précarité énergétique persiste au sein du navire européen, les transitions verte et numérique « ne peuvent pas aller bon train », a renchéri la commissaire, appuyant que « l’Europe [devait] être un exemple de transition fructueuse qui soutient des solutions bénéficiant à l’ensemble de la population », et ce grâce aux programmes de financement en place.

Elle a également fait la lumière sur l’initiative en faveur du logement abordable et sur les directives européennes sur la taxation de l’énergie et la performance énergétique.

De plus, l’exécutif européen travaille actuellement à la transformation de l’observateur de la précarité énergétique en une plateforme d’actions agissant comme une assistance technique ciblant les politiques et mesures locales pour plus d’efficacité.

Kadri Simson participait mardi (20 mars) à la visioconférence « sur la précarité énergétique à la croisée des chemins du socle européen des droits sociaux et du pacte vert pour l’Europe » organisée par le CESE.

Le socle européen des droits fondamentaux sera au cœur du Sommet social organisé par la présidence portugaise les 7 et 8 mai à Porto.

Urbanisme vert, l’équilibre entre réalité et futur

Avec le défi environnemental et les problématiques de logement, les villes doivent prendre de plus en plus de paramètres en compte dans leurs choix urbanistiques. Il faut veiller à construire des bâtiments les moins énergivores possible et à ne pas trop s’étaler en surface. Podcast.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer