Légère hausse des « emplois verts » en Allemagne

shutterstock_1029800602 [Anatoliy_gleb/ Shutterstock]

Le nombre d’« emplois verts » augmente légèrement en Allemagne. En 2017, le secteur de l’environnement comptait 263 883 travailleurs, soit 12 600 de plus qu’en 2016. L’éolien n’est toutefois pas concerné par cette croissance.

L’Office fédéral allemand de la statistique a annoncé le 22 octobre que le secteur manufacturier représentait plus de deux tiers des emplois verts. La plupart des travailleurs sont employés pour la fabrication des machines, où ils construisent, par exemple, des éoliennes ou d’autres dispositifs de stockage et d’approvisionnement d’énergie. Le secteur de la construction est le deuxième le plus important avec 45 000 employés spécialisés dans l’isolation des bâtiments ou dans la construction de systèmes de canalisations. Selon Destatis, 37 947 personnes, soit 15 % des « emplois verts » sont rattachés au  secteur des biens et services, dont la moitié environ à l’architecture et à l’ingénierie.

Néanmoins, les chiffres de l’Office fédéral de la statistique contrastent fortement avec ceux de l’Office fédéral de l’environnement (UBA). Selon ce dernier, la protection de l’environnement employait plus de 2,8 millions de personnes en 2017. L’UBA estime, en outre, que le nombre d’emplois verts augmente de façon croissante et que le secteur a accueilli 130 000 travailleurs supplémentaires entre 2014 et 2017. Les chiffres sont plus élevés, car l’Office fédéral de l’environnement ratisse large en prenant également en compte l’approvisionnement en eau et en énergie, les transports, la sylviculture et l’agriculture.

La croissance reste toutefois timide, notamment en raison du recul enregistré dans le secteur éolien. Selon les données de l’association fédérale pour l’énergie éolienne, quelque 25 000 emplois ont été supprimés de 2016 à 2017. Par ailleurs, d’après IG Metall, environ 10 000 ont été créés depuis.

Le développement des champs éoliens est en berne depuis des années. Le plafond des enchères pour construction des champs était extrêmement limité jusqu’en 2018 et les parcs éoliens citoyens ne parvenaient pas à obtenir des prêts. En outre, le soutien financier octroyé par la loi sur les énergies renouvelables (EEG)  aux éoliennes déjà existantes arrivera à son terme en 2021.

 

 

 

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.