La Belgique réduira la TVA sur l’électricité en réponse à la flambée des prix de l’énergie

La déclaration de M. De Croo fait écho à l’avis de la Commission européenne présenté vendredi dernier (17 juin), qui recommande d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat à condition que cette dernière réalise des réformes. [Pool/EPA/EFE]

La Belgique va réduire la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur l’électricité dans le cadre d’une série de mesures visant à protéger les consommateurs contre la hausse des prix de l’énergie. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre belge, Alexander De Croo mardi 1er février.

En Europe, les prix du gaz et de l’électricité ont grimpé en flèche cette année, alors que les économies se remettent toujours de l’impact de la pandémie de Covid-19, ce qui contribue à l’augmentation des factures et au gonflement du prix de nombreux produits.

« C’est une situation difficile. Le gouvernement montre qu’il peut prendre des mesures équilibrées qui répondent aux réalités du terrain », a déclaré le Premier ministre lors d’une conférence de presse.

Après des discussions qui ont duré jusqu’aux premières heures de la nuit, le gouvernement a décidé mardi de réduire la taxe sur la valeur ajoutée sur l’électricité de 21 % à 6 % du 1er mars au 1er juillet, de remettre un chèque de 100 euros à chaque ménage et de prendre des mesures supplémentaires pour les familles à faibles revenus.

Intervenant sur la chaîne de télévision RTBF mardi, M. De Croo a déclaré qu’il serait injuste que le gouvernement gagne de l’argent grâce à la TVA sur la hausse des prix de l’électricité.

À la question de savoir si des mesures similaires s’appliqueraient au gaz, il a répondu que l’idée avait été écartée, car selon lui, environ la moitié des ménages belges utilisent le gaz pour se chauffer, et l’autre moitié le mazout, et « l’Europe ne nous autorise pas » à lever la TVA sur le mazout.

Ce paquet de mesures énergétiques devrait représenter 1,1 milliard d’euros, selon le ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten, soit une réduction moyenne pour les ménages de 165 euros.

La plupart des 27 États membres de l’Union européenne ont également pris des mesures pour protéger les consommateurs contre les prix élevés de l’énergie. La Bulgarie, par exemple, a gelé les prix réglementés du chauffage et de l’électricité jusqu’à la fin du mois de mars. L’Espagne et la France ont quant à elles plafonné les augmentations des factures d’énergie, tandis que des pays comme la Suède ont offert une compensation aux ménages les plus durement touchés par cette hausse.

La décision de mardi est intervenue après des semaines de discussions au sein du gouvernement belge, qui était divisé sur la manière dont il fallait soutenir les consommateurs confrontés à la flambée de leurs factures d’énergie.

Subscribe to our newsletters

Subscribe