La Commission adopte quatre règlements en matière d’éco-conception

La Commission européenne a adopté le 22 juillet quatre nouveaux règlements visant à améliorer l’efficacité énergétique des moteurs industriels, des télévisions et des congélateurs.

Cette législation constitue la mise en œuvre de mesures prévues par la directive éco-conception, qui permet à la Commission de mettre en place des normes standards d’efficacité minimale pour les produits consommateurs d’énergie.

L’Exécutif européen estime que ces nouvelles mesures vont permettre d’économiser environ 190 Terra Watt heure (TWh) par an d’ici 2020, ce qui équivaut à l’addition de la consommation de la Suède et de l’Autriche.

« Ce train de mesures est une étape importante dans la réalisation de nos objectifs en matière d’efficacité énergétique, de lutte contre le changement climatique et de relance économique», a déclaré le commissaire à l’Energie, Andris Piebalgs. 

Ces nouvelles mesures vont permettre de ne laisser sur le marché que les appareils réfrigérants et les télévisions les plus économes en énergie. Ce qui équivaudra à des économies d’électricité de 30 TWh par an pour les consommateurs d’ici 2020.

Selon les nouvelles règles pour les moteurs industriels, les produits trop consommateurs d’énergie ne seront plus autorisés sur le marché d’ici 2011.

Les gros moteurs devront être économes en énergie d’ici 2015 et tous les autres d’ici 2017. Parallèlement, ils devront être équipés de variateurs de vitesse, qui règlent la puissance des moteurs en fonction des besoins réels au lieu de les laisser tourner constamment à plein régime.  

Le règlement sur les circulateurs fera basculer le marché vers des systèmes «intelligents» à haut rendement, capables d’adapter leur fonctionnement aux besoins des systèmes de chauffage. On peut trouver des circulateurs dans les chaudières ou le système de chauffage de presque tous les bâtiments. Les économies d’énergie attendues sont de l’ordre de 25 TWh par an d’ici à 2020.

Les ONG de protection de l’environnement ont accueilli favorablement cette nouvelle législation même si elle ne va pas suffisamment loin à leurs yeux. Lors de la discussion sur les nouveaux standards au mois de mars dernier, les ONG ont unaniment appelé à la mise en place de mesures qui aillent plus loin que ceux que l’industrie se prépare à mettre en place volontairement. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer