La France participe au Forum du gaz de la Méditerranée orientale

Les ministres de l'Energie grec, israélien et chypriote avec le Premier ministre grec (au milieu, en haut), le Président de Chypre (à gauche, en haut) et le Premier ministre israélien (à droite, en haut) lors de l'accord pour le gazoduc EastMed [EPA/YANNIS KOLESIDIS]

Les ministres de l’énergie de la Grèce, de Chypre, d’Israël, de l’Égypte, de l’Italie, de la Jordanie et de la Palestine se sont réunis mardi au Caire pour la quatrième réunion ministérielle du Forum du gaz de la Méditerranée orientale (FGME) et ont accueilli la France comme nouveau membre du Forum et les États-Unis comme observateur.

Les pays membres du FEMG ont réaffirmé que le dialogue structuré sur la politique du gaz naturel était leur principal objectif stratégique et ont indiqué qu’ils poursuivraient leurs efforts en se fondant sur les droits des membres sur leurs ressources naturelles, qui sont protégées par le droit international.

Le groupe a également annoncé qu’il mettrait en vigueur le statut du Forum du gaz de la Méditerranée orientale depuis le 1er mars.

Le Comité consultatif de l’industrie gazière du FEMG (GIAC) prépare une étude intéressante et très attendue sur « l’offre et la demande de gaz en Méditerranée orientale ».

Les ministres ont pris note de l’état d’avancement de l’étude, qui est soutenue par l’UE. La prochaine réunion ministérielle se tiendra au Caire au cours du quatrième trimestre 2021, à l’expiration de la présidence égyptienne.

En marge du forum, la société israélienne Natural Gas Lines Company et la société grecque IGI Poseidon SA ont signé un accord basé sur le protocole d’accord qui a été signé en 2019. Le nouvel accord soutient le développement du gazoduc EastMed en Israël et relie le système de transport de gaz d’Israël au projet EastMed.

Subscribe to our newsletters

Subscribe