La Pologne se passera du gaz russe de Gazprom

Des tuyaux de gaz attendent d'être mis en terre à Houstrup Strand, à Noerre Nebel dans le Jutland occidental, au Danemark, le 23 février 2021. [JOHN RANDERIS/EPA]

À la veille de l’inauguration du nouveau gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne sous la mer Baltique, le plénipotentiaire polonais pour les infrastructures énergétiques, Piotr Naimski, a confirmé que la Pologne deviendra indépendante des approvisionnements en gaz russe à partir de 2023.

M. Naimski s’est montré optimiste quant aux perspectives de rendre le gazoduc Baltic Pipe pleinement opérationnel à partir du 1er octobre 2022. « Nous ne prolongerons pas le contrat avec le russe Gazprom », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

La Pologne est en train de diversifier ses sources d’énergie. La gazéification est un processus majeur pour limiter la dépendance du pays au charbon. « La quantité de gaz que nous utiliserons en Pologne augmentera d’environ 50 % d’ici 2030 ou peu après », a déclaré M. Naimski.

Selon M. Naimski, la société polonaise Gaz-System étant en train de construire des interconnexions avec les pays voisins, elle permettra d’importer « la totalité du gaz nécessaire à l’économie à partir de sources autres que russes ».

Le Baltic Pipe est un projet de gazoduc reliant les champs gaziers norvégiens au Danemark et à la Pologne. Une fois opérationnel, la capacité de transport de gaz sera de 10 milliards de mètres cubes par an. M. Naimski a expliqué que les retards dans la construction étaient liés à certaines questions environnementales « qui ont maintenant été résolues par nos partenaires danois ».

Avec le Baltic Pipe et d’autres infrastructures, la Pologne sera entièrement connectée aux marchés d’Europe occidentale, y compris aux marchés des matières premières. « En cas de besoin, nous serons en mesure d’acheter davantage de gaz », a ajouté M. Naimski. Au niveau du marché européen, le gaz importé de Russie et de Norvège est mélangé et négocié comme tel. « Alors cela n’a aucune importance du point de vue de la sécurité ».

Nord Stream 2 : Berlin obtient une victoire après la conclusion d'un accord avec les États-Unis

Le conflit entre l’Allemagne et les États-Unis, qui avait entraîné des sanctions et, d’une manière générale, empoisonné les relations, a été réglé par une déclaration commune « en faveur de l’Ukraine, de la sécurité énergétique européenne et de nos objectifs climatiques ».

Subscribe to our newsletters

Subscribe