Le gouvernement allemand approuve une loi visant à accélérer la construction de terminaux de GNL

Le gouvernement allemand a officiellement présenté sa loi visant à réduire la charge administrative afin d'accélérer la construction et l'octroi de permis pour les infrastructures de GNL et de se libérer de la dépendance aux importations russes. [EPA-EFE/FILIP SINGER]

Le gouvernement allemand a présenté une proposition de loi visant à accélérer le processus d’autorisation et la construction de terminaux terrestres et flottants de gaz naturel liquéfié (GNL), ainsi que les pipelines nécessaires pour les relier au réseau.

« Aujourd’hui plus que jamais, nous devons faire en sorte que notre approvisionnement énergétique repose sur des piliers plus solides », a déclaré Robert Habeck, ministre allemand de l’Économie et du Climat, au début du mois de mai, soulignant le caractère essentiel des efforts visant à développer les énergies renouvelables parallèlement à la mise en place d’une structure d’importation de GNL.

L’Allemagne s’était fixé pour objectif de devenir indépendante du gaz russe d’ici le milieu de l’année 2024. Auparavant, le vice-chancelier Robert Habeck avait appelé à des efforts « irréalistes » pour accélérer le processus.

M. Habeck a dévoilé, mardi (10 mai), sa loi visant à réduire la charge administrative, à la suite de consultations avec les ministères de la Justice et de l’Environnement.

Invoquant la « guerre d’agression russe » menée en Ukraine et le risque d’une interruption de l’approvisionnement en gaz russe, le ministère de l’Économie et du Climat a estimé qu’il était « impératif » de prendre des mesures de précaution.

La nouvelle loi permettrait aux autorités publiques de « renoncer à certaines exigences procédurales » rendues obligatoires par la législation européenne, comme les études d’impact environnemental. Le ministère a ajouté qu’il considérait que cette mesure était conforme à la loi, compte tenu des circonstances exceptionnelles.

D’autres exigences en matière d’autorisation, comme une évaluation conformément à la législation sur les cours d’eau, ne seraient pas modifiées, a indiqué le ministère dans une déclaration. Par conséquent, « un examen de fond complet par les autorités continuera d’être garanti ».

Les ONG allemandes de défense de l’environnement, révoltées par la construction précipitée de terminaux de GNL qu’elles jugent inutiles et néfastes pour le climat, préparent déjà des actions en justice pour contester les efforts du gouvernement en faveur d’infrastructures supplémentaires pour les combustibles fossiles.

« Il est inacceptable que les études d’impact sur l’environnement et les possibilités de participation du public et des associations puissent être contournées, et que les préoccupations justifiées des citoyens en matière de sécurité puissent simplement être balayées, comme le prévoit le projet », a commenté Constantin Zerger, de Germany Environmental Action.

Les ONG allemandes sont généralement expérimentées en matière d’activisme juridique et disposent d’équipes juridiques bien rodées, ce qui a suscité l’inquiétude du gouvernement.

Ces ONG s’étaient déjà inquiétées de la destruction des habitats des marsouins de la mer Baltique.

Bien que M. Habeck, lui-même originaire de la côte de la mer Baltique, ait déclaré être un admirateur du petit mammifère marin, il a averti les groupes environnementaux de ne pas poursuivre le gouvernement en justice à ce sujet.

« Ici, je voudrais expressément mettre en garde contre le fait d’intenter un procès contre cela [l’infrastructure GNL] », avait demandé M. Habeck sur RTL au début du mois de mai. « Si nous n’avons pas les terminaux GNL et si le gaz ne vient pas de Russie, la sécurité de l’approvisionnement en Allemagne n’est pas garantie. »

L’Allemagne acquiert quatre terminaux GNL flottants dans une course effrénée pour remplacer le gaz russe

Le gouvernement allemand cherche activement des solutions pour remplacer le gaz russe acheminé par gazoduc. Les navires-citernes mobiles flottants, réaménagés pour le traitement du GNL sont la solution choisie par Berlin.

Subscribe to our newsletters

Subscribe