Le plan allemand de sortie progressive du charbon repose sur des calculs erronés

Centrale thermique au charbon à Hanovre, en Allemagne. [guentermanaus/Shutterstock]

La formule utilisée par l’Allemagne en 2020 pour calculer les compensations qu’elle a accordées aux entreprises du secteur de l’énergie, dans le cadre de son plan de sortie progressive du charbon d’ici à 2038, contenait des hypothèses plutôt favorables aux entreprises du secteur de l’énergie, ce qui a entraîné une somme erronée pour deux entreprises du secteur de l’énergie, selon une analyse récente de Greenpeace, rapporte Der Spiegel dimanche (16 mai).

La formule utilisée a été gardée secrète, mais Greenpeace affirme maintenant que la formule souffrirait d’hypothèses erronées.

Le ministère allemand de l’Économie a basé son calcul de la compensation en janvier 2020 sur un prix du carbone pour le commerce des émissions européennes d’environ 17 € par tonne de CO2, alors que le prix était déjà de 22 € à la fin de 2018, a rapporté Der Spiegel. Le prix du carbone a récemment atteint son pic record de plus de 50 € par tonne.

La formule utilisée aboutirait à une somme de compensation d’environ 4,4 milliards d’euros pour les entreprises énergétiques LEAG et RWE, a rapporté Der Spiegel. Ce montant est à peu près équivalent à celui prévu par la loi sur la sortie progressive du charbon, qui alloue 1,75 milliard d’euros à LEAG et 2,6 milliards d’euros à RWE.

Or, selon l’analyse de Greenpeace, les deux entreprises énergétiques n’auraient droit qu’à un maximum de 343 millions d’euros, selon leur communiqué. Les analystes économiques du groupe de réflexion sur le climat EMBER, qui, avec Greenpeace, avaient décodé la formule de calcul du ministère de l’Économie, ont publié leurs conclusions dimanche.

Le ministre de l’Économie Peter Altmaier (CDU) avait « délibérément déclaré que la formule de calcul de la compensation était une affaire classée », a déclaré Karsten Smid, expert en énergie de Greenpeace, qui était convaincu que les calculs ne tiendraient pas devant la Commission européenne, qui a récemment annoncé son enquête approfondie sur le plan de sortie progressive du charbon du pays.

Pologne : accord avec les syndicats pour fermer toutes les mines de charbon d’ici 2049

Le gouvernement et les syndicats polonais sont parvenus mercredi (28 avril) à un accord préliminaire sur la fermeture d’ici 2049 de toutes les mines de charbon dans le pays.

Subscribe to our newsletters

Subscribe