Le président de la Roumanie réitère son soutien à l’énergie nucléaire et au gaz naturel

Le président de la Roumanie, Klaus Iohannis. [JOHANNA GERON/EPA]

Lors d’une discussion avec le président du Conseil européen Charles Michel, le président Klaus Iohannis a réitéré le soutien de son pays à l’énergie nucléaire et au gaz naturel, en tant qu’options pour une transition énergétique abordable, alors que la Commission européenne prépare de nouvelles propositions législatives.

La Roumanie est l’un des pays de l’UE qui plaide pour l’inclusion du nucléaire et du gaz naturel dans la taxonomie verte de l’UE. L’augmentation des prix de l’énergie en 2021 doit rester une priorité à l’ordre du jour des institutions européennes, a déclaré M. Iohannis lors d’une vidéoconférence avec M. Michel et les premiers ministres de Slovénie, d’Estonie et de Lettonie.

Le président roumain a appelé à une analyse approfondie du fonctionnement du marché intérieur de l’énergie et a évoqué avec les autres dirigeants la nécessité de trouver des solutions pour protéger les consommateurs vulnérables. Il a également souligné l’importance de lier la discussion sur les prix de l’énergie aux objectifs de l’UE en matière de changement climatique.

Les dirigeants ont abordé les sujets qui seront discutés lors du sommet du Partenariat oriental du 15 décembre et de la réunion du Conseil européen du 16 décembre.

M. Iohannis s’est prononcé en faveur de la poursuite de la coordination étroite entre les États membres, fondée sur des données scientifiques, notamment sur le nouveau variant de la Covid-19. Le président a également souligné les progrès réalisés dans l’adaptation des vaccins et la facilitation de leur accès rapide.

Il a également réaffirmé que l’UE doit avoir de grandes ambitions pour le sommet du Partenariat oriental, soulignant la nécessité de soutenir les partenaires qui veulent et sont fermement engagés dans les réformes, comme la République de Moldavie, dont les nouveaux dirigeants sont davantage orientés vers les réformes et un engagement fort envers l’UE.

Gaz et nucléaire : le sort de la taxonomie de la durabilité de l’UE est désormais entre les mains d'Ursula Von der Leyen

Ursula von der Leyen, a pris la tête de l’élaboration d’une liste d’investissements durables qui sera bientôt publiée, sur fond de controverse autour de l’éventuelle classification du gaz fossile et de l’énergie nucléaire comme des activités « vertes » ou « de transition » sous certaines conditions.

Subscribe to our newsletters

Subscribe