Le secteur européen de l’électricité demande un investissement de 400 milliards d’euros dans les réseaux de distribution

Jean Bernard Levy est président de l'association européenne du secteur de l'électricité Eurelectric et PDG de l'entreprise de services publics d'électricité EDF, basée à Paris. [EPA-EFE/JULIEN DE ROSA]

Jean-Bernard Lévy, président-directeur général d’EDF et actuel président de l’association du secteur de l’électricité Eurelectric, a exhorté les pays de l’UE à investir dans les réseaux de distribution afin de soutenir l’évolution de l’Europe vers la neutralité carbone.

«  Nous considérons que d’ici à 2030, environ 400 milliards d’euros d’investissements sont nécessaires dans les réseaux de distribution  », a déclaré M. Lévy lors du sommet Eurelectric Power mercredi dernier (15 juin).

Parallèlement, M. Lévy a demandé un accès simplifié aux fonds européens et des procédures d’autorisation plus rapides pour permettre d’accélérer la construction de nouvelles lignes électriques.

«  Il n’y a pas que les fermes solaires et l’énergie éolienne  », a-t-il ajouté, «  il y a aussi la transmission et la distribution.  »

L’électrification est considérée comme un catalyseur essentiel pour décarboner l’économie et parvenir à l’indépendance énergétique dans un contexte de tensions croissantes avec la Russie, principal fournisseur de gaz de l’Europe.

Cependant, la part de l’électrification dans l’économie de l’UE stagne autour de 22 % pour le moment, et des mesures supplémentaires sont nécessaires pour soutenir les investissements en Europe, selon Eurelectric.

Pourquoi les objectifs climat supposent d'électrifier l'UE

Le Green Deal pour l’UE qui doit être révélé au début de l’année 2020 suivra une stratégie visant à augmenter la part d’électricité dans le bouquet énergétique de l’UE.

Mise en garde contre la dépendance à l’égard des importations d’hydrogène

L’électrification devrait jouer un rôle central dans l’évolution de l’Europe vers la neutralité climatique, avec des plans visant à connecter de nouveaux secteurs tels que les bâtiments, les transports et l’industrie à des sources d’énergie propres comme le vent et le soleil.

D’ici au milieu du siècle, 53 % des besoins énergétiques de l’Europe, soit plus du double de la quantité actuelle, devront être couverts par des sources d’énergie renouvelables ou à faible teneur en carbone, telles que le nucléaire, a indiqué la Commission européenne dans sa stratégie énergétique pour 2050.

Pour les secteurs qui ne peuvent pas bénéficier d’une électrification directe, comme l’industrie lourde, le transport de marchandises, le transport maritime et l’aviation, l’«  électrification indirecte  » est considérée comme la solution, l’Union européenne prévoyant d’augmenter la production d’hydrogène propre à partir de l’électrolyse de l’eau.

«  L’électrification est la principale priorité à mettre en œuvre  », a déclaré Catharina Sikow-Magny, directrice au département Énergie de la Commission européenne.

«  Nous devons procéder à l’électrification autant que possible, partout où c’est possible, puis laisser ce qui ne peut pas l’être aujourd’hui aux filières qui interviennent  », a-t-elle déclaré aux participants du sommet Eurelectric Power la semaine dernière.

Toutefois, le président d’Eurelectric a souligné la nécessité de maximiser la production d’hydrogène en Europe afin d’éviter de dépendre de fournisseurs étrangers.

«  Nous pourrions convenir qu’il pourrait être assez risqué que dans 20 ans, tout d’un coup, nous découvrions qu’il y a un problème dans l’un des pays qui est aussi important pour l’approvisionnement [en hydrogène]. Nous nous retrouverions alors dans la même situation que ce qui s’est passé lorsque la Russie a envahi l’Ukraine  », a-t-il ajouté.

L’UE mise sur les gaz verts et l’électricité pour se détacher des combustibles fossiles russes

Face aux prix élevés de l’énergie et à la nécessité de se détacher des combustibles fossiles russes, la Commission européenne redouble d’efforts pour développer les énergies renouvelables et les mesures d’efficacité énergétique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe