L’Europe dépend toujours aux trois quarts des énergies fossiles

Pour Miguel Arias Cañete, l'approvisionnement en énergie durable est essentiel pour les entreprises, les industries et les ménages. [© European Union 2018 - Source : EP / Christian CREUTZ]

La transition énergétique dans l’Union européenne devient « de plus en plus urgente », selon commissaire européen à l’énergie et à l’action climatique. Un article de notre partenaire, Euroefe.

Miguel Arias Cañete a qualifié d’« essentiel » l’approvisionnement en énergie durable pour les entreprises, les industries et les ménages, lors de son discours d’inauguration du quatrième sommet européen de l’énergie le 12 avril, aux côtés de Zhecho Stankov, le ministre de l’Énergie de la Bulgarie, et Jerzy Buzek, le président de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie du Parlement européen.

« Le fait que nous dépendons encore largement des combustibles fossiles aujourd’hui est un défi majeur pour l’UE dans un monde de plus en plus incertain. Bien que nous ayons fait de grands progrès dans les énergies renouvelables, le charbon, le pétrole et le gaz représentent encore 72 % de nos principales sources d’énergie en 2016, importés pour la plupart », a déclaré le commissaire européen à l’énergie. En effet, en 2016, l’Union a importé 88 % du pétrole qu’elle a utilisé, 70 % de gaz naturel et 40 % d’autres types de combustibles fossiles.

À l’avenir, l’Union devrait produire moins de combustibles fossiles. En revanche, les importations requises pour répondre aux besoins européens ne diminueront pas.

« En regardant de près cette dépendance aux importations, il est clair que le secteur du gaz naturel est un défi de taille pour l’Union européenne », a ajouté Miguel Arias Cañete. En 2016, 76 % des importations de gaz naturel provenaient de la Russie et la Norvège.

La décarbonisation du chauffage, cruciale pour la transition énergétique

Alors que les discussions sur les objectifs d’énergies renouvelables reprennent, l’Agence internationale de l’énergie se penche sur la décarbonisation du secteur du chauffage. Une tâche qui s’annonce complexe.

Vers une Union européenne plus résiliente

« Étant donné la situation géopolitique internationale, l’UE doit améliorer de toute urgence sa résilience énergétique. Pour cela, nos économies doivent moins dépendre des importations d’hydrocarbures », estime le commissaire européen à l’énergie.

Le commissaire espagnol a cependant reconnu que la Russie continuerait d’être un fournisseur clé de l’Union, mais ce pays doit garantir des « prix compétitifs » pour être concurrentiel sur le marché européen. De plus, l’Ukraine doit assurer un rôle de pays de « transit » entre la Russie et l’UE.

La Finlande confirme sa sortie du charbon en 2029

Helsinki interdira l’utilisation du charbon dans la production d’énergie en 2029. Le gouvernement envisage aussi de récompenser les entreprises du secteur qui abandonnent les combustibles fossiles avant cette date.

Une réforme énergétique cruciale pour la sécurité énergétique

Pour le commissaire européen, il est crucial de continuer à réformer le secteur de l’énergie pour garantir « la sécurité énergétique » européenne.

« Malgré les incertitudes géopolitiques actuelles, la transition énergétique se produit partout, que les pays ou les régions soient exportateurs ou importateurs d’énergie. En Europe, l’utilisation croissante des énergies renouvelables, les initiatives d’efficacité énergétique et le rôle des consommateurs en tant qu’acteurs clés permettront de réduire la dépendance au gaz provenant de pays tiers. »

L’Union européenne est en bonne voie d’atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990, selon Miguel Arias Cañete.

Cependant, le Parlement européen veut que l’objectif de 27 % de renouvelables et de 30 % d’efficacité énergétique soient plus ambitieux, notamment grâce à un investissement plus important dans les sources d’énergie renouvelable telles que l’énergie éolienne et l’énergie solaire, qui sont des éléments « clé pour atteindre ces objectifs ».

Subscribe to our newsletters

Subscribe