Nucléaire: 2,2 millions de Français supplémentaires recevront des pastilles d’iode

L’énergie nucléaire est toujours entachée par des soucis de sécurité et de coûts, mais l’Europe n'arrive toujours pas à y renoncer.

2,2 millions de riverains supplémentaires des centrales nucléaires françaises recevront des comprimés d’iode et des informations sur la conduite à tenir en cas d’accident, a annoncé lundi l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Les centrales nucléaires exploitées par EDF disposent d’un Plan particulier d’intervention (PPI) qui détermine les actions de protection et les moyens de secours en cas d’accident. En 2016, leur rayon avait été étendu à 20 km autour des centrales, contre 10 km auparavant.

Cette extension « vise à organiser au mieux la réponse des pouvoirs publics ainsi qu’à sensibiliser et préparer la population à réagir en cas d’alerte nucléaire », rappelle l’ASN dans un communiqué.

Elle concerne 2,2 millions de personnes et plus de 200 000 établissements recevant du public (ERP) répartis sur 1 063 communes, détaille le gendarme du nucléaire français.

La Belgique prête à distribuer de l’iode à tout le pays en cas d'incident nucléaire

Les pharmacies belges doivent fournir gratuitement des pastilles d’iode aux citoyens, dans le cadre de la nouvelle stratégie nucléaire du pays.

 

19 centrales nucléaires

« Dans ce cadre, est lancée une campagne d’information et de distribution préventive de comprimés d’iode à l’attention de l’ensemble des riverains et des responsables d’ERP résidant dans un rayon de 10 à 20 km autour des 19 centrales nucléaires françaises », indique l’ASN.

Depuis le 3 juin, les personnes concernées commencent à recevoir un courrier d’information. La distribution des tablettes de comprimés d’iode aura lieu en septembre. Concrètement, les personnes éligibles recevront un bon pour aller retirer leurs comprimés en pharmacie.

La prise de comprimé d’iodure de potassium sature la thyroïde en iode, évitant toute contamination par de l’iode radioactif, l’un des effluents les plus fréquents en cas d’accident nucléaire.

Tout au long de la campagne, un N° Vert (0 800 96 00 20) et un site internet (www.distribution-iode.com) sont mis à la disposition du public.

La Belgique sortira du nucléaire en 2025

Le gouvernement belge a approuvé un nouveau pacte énergétique qui permettra au pays d’éliminer progressivement l’énergie nucléaire entre 2022 et 2025.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.