Nucléaire : des prélèvements sédimentaires effectués autour du site de Brennilis

De 1985 à aujourd’hui, la centrale de Brennilis a connu plusieurs coups d’arrêts dans les phases de démantèlement pour manque de transparence sur l’impact environnemental. [Baptiste LEROY - RAWMinet/Shutterstock]

Des prélèvements sédimentaires ont été effectués du 15 au 18 juin 2021, sur les berges de l’Elez pour réévaluer l’impact environnemental du démantèlement de la centrale de Brennilis. Un article de notre partenaire Ouest-France.

Le dossier de démantèlement de la centrale de Brennilis dans les monts d’Arrée (Finistère), mise à l’arrêt depuis 1985, se poursuit.

Deux ingénieurs du laboratoire Subatech ont sillonné les berges de l’Elez sur 15 kilomètres du 15 au 21 juin 2021 pour réaliser 16 prélèvements sédimentaires. Ils permettront au laboratoire basé à Nantes d’évaluer la présence ou non de radionucléides dans l’environnement.

Zone étendue

Si EDF affirme que la centrale ne rejette plus d’effluents radioactifs depuis 1993, les débats fusent au sein des associations de défense de l’environnement. Certaines d’entre elles étaient présentes lors de cette campagne de prélèvement.

Des discussions menées avec l’association de contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (ACRO) ont amené EDF à étendre la zone de prélèvements à 16 points au lieu de 11.

EDF, Engie…: personnel et usagers appelés à défiler pour un service public de l'énergie

Des baisses de production dans les centrales sont également attendues alors qu’un appel à la grève a été lancé.

Impact sur les espèces ?

L’AE2D (agir pour un Environnement et Développement Durable), était sur le terrain lors des prélèvements. En plus de vérifier l’état des sols, l’entreprise d’électricité doit s’assurer de la préservation de certaines espèces protégées, dont la mulette perlière présente dans les eaux douces de l’Elez.

Une convention de partenariat entre Bretagne Vivante et EDF, signée le 27 novembre 2020, permet de surveiller l’impact du démantèlement de la centrale sur la qualité des eaux et donc de protéger l’habitat de ces mollusques.

À l’arrêt depuis 1985

De 1985 à aujourd’hui, la centrale de Brennilis a connu plusieurs coups d’arrêts dans les phases de démantèlement pour manque de transparence sur l’impact environnemental. EDF estime la fin du chantier en 2032, soit 47 ans après sa mise en arrêt.

Nouvelle réglementation RTE-E : la France muette sur le gaz

La future réglementation RTE-E prévoit notamment de mettre fin au soutien financier des projets de mélange de gaz et d’hydrogène en 2027 plutôt qu’en 2029.

Subscribe to our newsletters

Subscribe