La Pologne clarifie sa position sur l’abandon progressif du charbon : objectif 2049

« Le contrat social adopté par le gouvernement de la République de Pologne prévoit un abandon du charbon d’ici 2049 », a déclaré Anna Moskwa, sous-secrétaire d’État à l’Environnement sur Twitter. [Stephanie Lecocq / EPA-EFE]

Le gouvernement polonais a confirmé qu’il avait toujours l’intention de produire de l’énergie à partir du charbon jusqu’en 2049, malgré la signature d’une déclaration à la COP26 qui, selon certains, signifiait que Varsovie se séparerait plus tôt de ce combustible fossile.

Jeudi 4 novembre, la Pologne faisait partie des 190 signataires de la « Déclaration sur la transition du charbon vers l’énergie propre ». Cette déclaration comprend un accord visant à éliminer progressivement l’énergie du charbon dans les grandes économies dans les années 2030 et dans le reste du monde dans les années 2040.

Si la Pologne s’était considérée comme une économie majeure et avait accepté d’éliminer progressivement le charbon dans les années 2030, le pays aurait ainsi indiqué une augmentation significative de son ambition. Mais Varsovie semble réticente à renoncer à son emprise sur le charbon, pourtant nuisible au climat.

Cependant, quelques heures après la signature de la déclaration, Varsovie a clarifié sa position. Le ministre du climat et de l’environnement, Aleksander Brzozka, a déclaré que la Pologne se considérait comme faisant partie de la deuxième catégorie (le reste du monde) et que seuls les pays du G20 étaient des « économies majeures ».

Pour cette raison, la Pologne a déclaré qu’elle s’était engagée à éliminer progressivement le charbon jusqu’à la fin des années 2040, et non à la fin des années 2030. Cela est conforme à un accord conclu avec les syndicats du pays plus tôt cette année.

« Le contrat social adopté par le gouvernement de la République de Pologne prévoit un abandon du charbon d’ici 2049 », a déclaré Anna Moskwa, sous-secrétaire d’État à l’Environnement sur Twitter.

« La transformation dans les années à venir doit avant tout être planifiée et équitable », a-t-elle ajouté.

La question est de savoir si la Pologne est considérée comme une économie majeure et si elle devra, par conséquent, éliminer progressivement le charbon dans les années 2030, conformément à l’accord qu’elle a signé.

L’ONG environnementale Europe Beyond Coal est de cet avis, soulignant que la Pologne est un pays développé, membre de l’OCDE et de l’Union européenne.

« Alors que l’encre de sa signature n’est même pas sèche sur l’engagement d’élimination progressive du charbon dans les années 2030 pris aujourd’hui à la COP26, la ministre polonaise Anna Moskwa a souligné que l’on ne peut pas faire confiance à son gouvernement pour signer une carte postale, et encore moins un engagement responsable en matière de climat », a déclaré Kathrin Gutmann, directrice de campagne d’Europe Beyond Coal.

« Le gouvernement polonais pourrait tracer une voie responsable dans l’esprit d’une action mondiale conjointe en faveur du climat. Au lieu de cela, il a choisi de s’isoler publiquement, en insistant sur un calendrier qui l’oblige à faire des efforts extraordinaires pour maintenir le charbon en vie jusqu’en 2049, compte tenu de la situation économique désastreuse du charbon en Europe », a-t-elle expliqué.

La Pologne est fortement tributaire du charbon, le combustible fossile représentant près de 70 % du mix énergétique du pays. Varsovie a fermement défendu l’idée que la transition vers des sources d’énergie à faible émission de carbone et sans émission doit se faire par étapes au cours des deux ou trois prochaines décennies.

Mais le gouvernement a été critiqué pour ce que beaucoup considèrent comme un retardement de la transition vers les énergies propres, les critiques estimant que la date d’élimination progressive du charbon n’est pas conforme aux objectifs climatiques de l’Europe et qu’elle est intenable compte tenu de la hausse du prix de la combustion du charbon dans le cadre du système européen d’échange de quotas d’émission.

Subscribe to our newsletters

Subscribe