Automobile : plus de poids lourds « zéro émission » afin d’atteindre les objectifs CO2 de l’UE

Dans sa stratégie pour une mobilité durable et intelligente, dévoilée en décembre, la Commission européenne a inscrit un objectif visant à fabriquer 80 000 camions zéro émission d’ici à 2030, un chiffre bien au-dessus de celui mis en avant par l’ACEA. [EPA-EFE/FILIP SINGER]

Le nombre de camions zéro émission sur les routes européennes, actuellement établi à 2 300, devrait être porté à 200 000 d’ici à 2030, si l’UE entend atteindre ses objectifs climatiques, ont averti les constructeurs de camions.

Le nombre de camions à émission zéro doit donc est être multiplié par 100 au cours des dix prochaines années, un défi qualifié de « radical et d’inédit » par Eric-Mark Huitema, PDG de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA).

Dans sa stratégie pour une mobilité durable et intelligente, dévoilée en décembre, la Commission européenne a inscrit un objectif visant à fabriquer 80 000 camions zéro émission d’ici à 2030, un chiffre bien au-dessus de celui mis en avant par l’ACEA.

D’ici à 2050, la quasi-totalité des véhicules et poids lourd du bloc seront sans émission polluante, d’après la stratégie.

Mais, aux yeux de l’ACEA, l’objectif de l’exécutif à l’horizon 2030 est insuffisant pour lui permettre d’atteindre celui fixé en 2050. En outre, il ne permettrait pas non plus d’atteindre la réduction de 30 % des émissions d’ici à 2030, telle qu’entérinée dans les normes européennes de CO2 renforcées pour les poids lourds.

Pour un avenir vert, l'Europe ira-t-elle bon train ?

Un rapport réalisé par plusieurs associations environnementales européennes appellent à renforcer le transport ferroviaire dans l’UE. Une solution d’avenir, selon eux, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Transport & Environnement (T&E), une ONG qui milite pour un transport plus vert, s’est également montrée critique à l’égard de l’objectif européen pour les camions à émission zéro.

« Les ambitions de cette stratégie pour 2030 sont loin, très loin de la direction que prend le marché, de même qu’elles ne s’alignent pas sur sur l’objectif de neutralité carbone d’ici à 2050 », a fait savoir Tiziana Frongia, directrice marchandise chez T&E.

« Les modèles de poids lourds zéro émission font leur entrée sur le marché et leur production devrait être augmentée rapidement afin qu’au moins un camion sur trois soit nul en carbone d’ici à 2030 », a ajouté Mme Frongia.

De son côté, tout en réaffirmant l’engagement des constructeurs automobiles au zéro émission, Eric-Mark Huitema souligne que l’UE et les États membres doivent apporter un soutien à la filière concernée afin de concrétiser cette hausse. Parmi les actions qui devraient être lancées à cet effet figurent la mise sur pied d’un réseau paneuropéen d’infrastructures de recharge et de réapprovisionnement pour les camions, ainsi que l’introduction de taxes de voiries liées aux émissions de CO2.

L’exécutif européen a déjà prévu de construire mille stations à hydrogène et un million de bornes de recharge publiques d’ici à 2050 à travers le bloc.

Forte de 1,2 millions de camions, la Pologne en détient la flotte la plus imposante de l’UE. En général, la durée de vie de véhicules commerciaux moyens et lourds en circulation au sein du bloc s’élève à 13 ans.

Selon une étude récente menée par l’ACEA, il y aurait actuellement 6,2 millions de véhicules commerciaux moyens et lourds sur les routes européennes, dont la grande majorité est dépendante du diesel. Pour l’heure, seul 0,04 % de ces camions sont considérés comme zéro émission.

D'Iveco à Daimler, sept constructeurs de camions s'engagent à bannir le diesel d'ici à 2040

Les principaux constructeurs européens de camions s’engagent formellement à exclure les véhicules polluants de leurs ventes d’ici à 2040. Ils misent notamment sur l’hydrogène et les batteries de nouvelle génération. Un article d’Euractiv Italie.

Supporter

Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking


Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer