Suède : les objectifs climatiques gênent l’armée

La guerre reste un scénario peu probable, mais l'armée peut être nécessaire en cas de catastrophe naturelle ou d'autres situations de crise. [Shutterstock/Bumble Dee]

Les plans ambitieux de la Suède pour arrêter d’utiliser des combustibles fossiles pourraient mettre en danger et limiter la capacité de l’armée à remplir ses missions. Les biocarburants non seulement ne parviendront pas à alimenter la plupart des véhicules mais pourraient également être inadaptés aux environnements froids de la Scandinavie, ont averti les militaires du pays.

La guerre reste un scénario peu probable, mais l’armée peut être nécessaire en cas de catastrophe naturelle ou d’autres situations de crise.

De plus, les forces armées suédoises ont souligné que les objectifs climatiques pays pourraient être un obstacle et ont demandé qu’une exemption militaire soit envisagée, ont rapporté le journal financier suédois Dagens Industri et le journal russe Sputnik News.

Suivant un plan élaboré par les sociaux-démocrates et les Verts en 2015, la Suède est en passe de devenir le premier pays sans fossiles au monde d’ici 2050. Un objectif intermédiaire est de réduire les émissions de 28 % pour l’essence et de 66 % pour le diesel au cours de cette décennie.

Depuis l’annexion de la péninsule de Crimée par la Russie, les forces armées suédoises ont bénéficié d’un financement substantiel pour leur reconstruction. Cette reconstruction devrait également avoir la priorité sur les questions environnementales au cours de l’année à venir.

[édité par Mathieu Pollet]

La ministre allemande de la défense veut une "armée du futur"

La ministre allemande de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, et l’inspecteur général de la Bundeswehr (armée allemande), Eberhard Zorn, ont présenté aux députés un rapport exposant une proposition visant à moderniser l’armée du pays.

Subscribe to our newsletters

Subscribe