La Suède, championne européenne des énergies renouvelables

Le pays scandinave devrait atteindre son objectif 2030 en matière d’énergies renouvelables dès cette année, en grande partie grâce à l’énergie éolienne.

En 2012, la Suède a promis, aux côtés de la Norvège, d’augmenter la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité de 28,4 térawattheures (TWh) d’ici à 2020. L’année dernière, Stockholm a placé la barre encore plus haut en ajoutant 18 TWh d’ici à 2030.

En prenant en compte la capacité déjà installée, notamment les éoliennes, ainsi que les investissements prévus, l’Agence suédoise pour l’énergie estime que la production pourrait dépasser 19 TWh d’ici à la fin de l’année.

Markus Selin, expert en énergie, explique qu’après la décision de relever l’ambition, de nombreux investissements ont été prévus et de nombreuses éoliennes devraient être installées dans les prochaines années.

L’ambition énergétique de la Suède est impressionnante par rapport au reste de l’Europe. La différence entre l’objectif de l’UE de 20 % d’énergies renouvelables pour 2020 et l’objectif national de 49 % illustrent les progrès du pays par rapport aux autres pays, la Suède ayant déjà dépassé les 50 % en 2015.

L'Irlande, vilain petit canard de la lutte contre le changement climatique

L’Irlande est le pays européen le moins avancé dans la lutte contre le changement climatique, selon un classement de l’action de 57 pays sur la réduction des émissions.

Le gouvernement a aussi fixé un objectif de 50 % d’efficacité énergétique pour 2030, dépassant à nouveau l’objectif européen récemment approuvé, qui n’impose que 32,5 % aux États membres.

La semaine dernière, la Commission européenne a lancé une consultation publique sur une stratégie pour le climat à long terme, qui est censée mettre l’économie européenne sur les rails pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

La Commission est maintenant obligée de proposer des options pour une stratégie d’émissions nulles pour 2050 et pourrait s’inspirer de la Suède, qui souhaite atteindre cet objectif d’ici 2045.

En juin, l’ONG Réseau action climat Europe a classé les États membres de l’UE en fonction de leurs efforts en matière de lutte contre le changement climatique et la Suède s’est classée deuxième dans une liste où aucun pays ne s’est vu attribuer la première place.

Le Réseau action climat a insisté sur le fait qu’aucun pays européen n’en faisait assez pour lutter contre le changement climatique ou réduire les émissions de carbone, mais a reconnu que la Suède, le Portugal, la France et les Pays-Bas étaient en tête du peloton.

L’organisation s’est montrée particulièrement critique envers l’Estonie, l’Irlande et la Pologne.

« La contribution de l’UE à l’Accord de Paris est obsolète et peu ambitieuse »

L’Union européenne doit « considérablement améliorer l’ensemble de sa politique pour 2030 pour s’aligner à la trajectoire de l’Accord de Paris », estime le scientifique Jean-Pascal van Ypersele, ex membre du GIEC.

 

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.