Trump rétropédale sur l’extension des forages offshore

Un juge d'Alaska se met en travers de la route de Donald Trump. [Shutterstock]

La justice américaine empêche Washington de lever l’interdiction d’étendre les forages gaziers et pétroliers en mer. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Nouveau coup d’arrêt à la course de Trump aux énergies fossiles. «Compte-tenu de la récente décision judiciaire, le département de l’Intérieur étudie simplement toutes les options afin de déterminer la meilleure voie à suivre pour accomplir la mission confiée par le président», justifie au New York Times le porte-parole du département de l’Intérieur Molly Block. Initialement, le plan devait être publié au printemps.

L’administration fédérale a confirmé, le 25 avril, la suspension de son projet d’étendre les forages pétroliers et gaziers offshore à toutes les eaux américaines. En cause : la décision, en mars, d’un juge d’une cour de district de l’Alaska jugeant illégale la levée de l’interdiction de forer dans la région. Une interdiction qui avait été prise par Barack Obama.

«Tous les gouverneurs d’États littoraux, du Maine à la Floride, s’opposent aux forages au large de leurs côtes», a rappelé Collin O’Mara, président de la National Wildlife Federation (NWF).

«Nous espérons qu’un appel sera rapidement formé contre la décision du juge de l’Alaska pour reprendre nos opérations d’exploration des ressources offshore américaines sans retard», a rétorqué Erik Milito, vice-président de l’Institut américain pour le pétrole.

Les entreprises pétrolières bientôt soumises à des règles plus strictes en mer

Les entreprises pétrolières opérant dans les eaux européennes n’ont plus que jusqu’au 19 juillet pour appliquer les nouvelles règles de sécurité, élaborée après la marée noire BP dans le golfe du Mexique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.