Une grande compagnie d’électricité tchèque ferme en raison de la flambée des prix du gaz

Le marché tchèque de l’énergie est aujourd’hui confronté à une situation sans précédent. Pendant les six prochains mois, les « fournisseurs de dernier recours » prendront en charge les ménages touchés. [FILIP SINGER/EPA]

Bohemia Energy, l’un des plus grands fournisseurs d’énergie en République tchèque, a annoncé sa fermeture immédiate en raison de la flambée des prix du gaz naturel et de l’électricité. L’entreprise fournissait de l’énergie à environ 900 000 clients.

« Nous avons été contraints de prendre cette mesure drastique en raison de la croissance extrême et continue des prix de l’électricité sur le marché de gros, où le prix des deux produits fournis est désormais trois fois plus élevé que l’année dernière », a écrit la société dans un communiqué publié mercredi (13 octobre).

Le marché tchèque de l’énergie est aujourd’hui confronté à une situation sans précédent. Pendant les six prochains mois, les « fournisseurs de dernier recours » prendront en charge les ménages touchés. La liste des fournisseurs de dernier recours comprend les plus grandes compagnies d’électricité tchèques, comme la compagnie publique ČEZ.

« Le plus important est que les gens n’aient pas à s’inquiéter », a déclaré le Premier ministre Andrej Babiš lors de la conférence de presse.

M. Babiš a appelé tous les fournisseurs d’énergie à faire tout leur possible pour que les citoyens ne souffrent pas de la crise énergétique actuelle. Il a demandé à l’Office tchèque de régulation de l’énergie d’envisager de plafonner les prix de l’énergie pour les anciens clients de Bohemia Energy, afin que les nouveaux fournisseurs ne puissent pas abuser de la situation actuelle.

En outre, M. Babiš veut proposer une réduction spectaculaire des taxes sur l’énergie, qui passeraient de 21 % actuellement à 0 %. Toutefois, la Commission européenne ne recommande pas une telle mesure, préférant une réduction ciblée des taux d’imposition.

Energie : l'UE dévoile ses recettes pour contrer la flambée des prix

Comment amortir l’impact social de la flambée des prix de l’énergie ? Bruxelles dévoile mercredi (13 octobre) un arsenal de mesures temporaires où pourront puiser les Vingt-Sept, et des pistes de réforme, mais refuse de sacrifier ses ambitions environnementales.

Subscribe to our newsletters

Subscribe