Energie bleue: une transition énergétique viable pour l’Outre-mer ?

Les territoires ultra-marins disposent d’un grand potentiel pour la transition énergétique. Le sujet était au coeur d’un débat organisé par Euractiv le 4 décembre dernier.

Le secteur maritime de l’Union européenne est un secteur de grande importance pour la communauté : au total, il emploie 5 millions de personnes et génère, de par son activité, 500 milliards d’euros par an.

« Nous sommes dans une crise climatique, il  faut que nous levions des fonds et que nous simplifions les procédures administratives qui nous font perdre un temps précieux […] et cesser de favoriser les infrastructures toujours liées aux fossiles », estime Sophie Auconie, députée membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale.

Pour ce faire, les Outre-mers ont un potentiel considérable, or ils sont toujours très dépendants. Une aberration, pour l’eurodéputé Younous Omarjee, surtout que « l’on y trouve tout ce qu’il faut : le soleil et le vent toute l’année, la mer et la géothermie ».

Les îles européennes à l’avant-garde de la transition écologique

Les territoires d’Outre-mer ont un grand potentiel en matière d’ énergies marines renouvelables. Mais l’UE peine à développer une vraie politique en ce sens.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.