Bruxelles donne le feu vert à la Lituanie pour adopter l’euro

Olli Rehn, commissaire en charge des affaires économiques et monétaires. 4 juin 2014. [Commission européenne]

La Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE) ont donné leur bénédiction à l’entrée de la Lituanie dans la zone euro au 1er janvier 2015.

La Lituanie est en passe de devenir le 19e membre de la zone euro. Pour adopter la monnaie unique, un pays doit remplir plusieurs critères, notamment : une dette publique en dessous de 60 % du PIB, un déficit budgétaire inférieur à 3% du PIB, une inflation basse et une monnaie stable face à l’euro.

Sur les 28 pays membres de l’Union européenne, seuls le Danemark et la Grande-Bretagne n’ont pas d’obligation d’adopter l’euro, en vertu de dispositions particulières. Tous les autres devront impérativement passer à l’euro à un moment ou à un autre, pour autant que les critères d’adhésion soient respectés.

L’exécutif européen évalue ce dernier point tous les deux ans par le biais d’un rapport de convergence. La Lituanie devrait donc suivre les pas de sa voisine la Lettonie, qui a fait son entrée dans la monnaie unique le 1er janvier 2014.

>> Lire : La Lettonie adopte l’euro à reculons

La décision définitive pour la Lituanie sera prise par les ministres des Finances de l’UE dans la deuxième quinzaine de juillet. Ces derniers adopteront également un taux de conversion du litas en euro.

Changement structurel en vue

Avec l’intégration de la Lituanie, la zone euro comptera 336 millions d’habitants et un PIB de l’ordre de 7 000 milliards d’euros.

L’adhésion de la Lituanie aura une conséquence particulière pour la BCE. Le conseil des gouverneurs atteindra en effet une taille réclamant un système de vote différent. Les gouverneurs – qui seront alors au nombre de 19 – seront répartis en deux groupes en fonction de la taille des économies pour assurer en principe une prise de décision fluide au sein de la BCE.

Si la Lituanie respecte les critères de convergence, il y a toutefois quelques soucis à se faire pour l’évolution de son inflation, observe l’institut d’émission, qui réclame par ailleurs de Vilnius des réformes budgétaires et du marché du travail.

Avec l'arrivée de 3,4 millions de Lituaniens, la zone euro comptera une population totale de 336 millions d'habitants. Le PBI de cette zone monétaire avoisine les 7 000 milliards d'euros. La monnaie unique a vu le jour en 1999. Les pièces et billets ont été mis sur le marché le 1er janvier 2002.

Parmi les Vingt-Huit, seuls le Danemark et la Grande-Bretagne ne doivent pas s'efforcer d'entrer dans la zone euro, car ces pays ont négocié des désengagements formels. Tous les autres États membres sont censés y passer à un moment ou un autre s'ils remplissent les critères.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer