Hausse de 500 % des saisies de cash aux frontières françaises

money.jpg

Cet article fait partie de l'édition spéciale Budget UE 2014-2020.

Les saisies d'argent liquide à la sortie de la France s'orientent vers un record absolu en 2013. Direction : Luxembourg et la Suisse, principalement.

Les saisies d'argent liquide non déclaré aux frontières de la France connaissent une hausse exponentielle depuis fin 2012, selon le journal Le Parisien.

Selon une note de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières citée par le journal, elles ont dépassé 103 millions d'euros au premier trimestre 2013, soit six fois plus que pour la même période de 2012 où elles avaient atteint 16,7 millions d'euros.

"Cette explosion de la circulation de l'argent illégal avait déjà commencé fin 2012, avec plus de 102 millions d'euros saisis" au quatrième trimestre, écrit le journal en soulignant que le nombre de contrôles effectués est resté stable pendant ce temps.

Il ajoute que les auteurs de la note estiment que, si les saisies se poursuivent à ce rythme jusqu'à la fin de l'année, on pourrait atteindre un record absolu de 414 millions d'euros de saisies.

Le produit de la fraude fiscale

Cité par Le Parisien, un enquêteur des douanes déclare que cette hausse brutale ne peut s'expliquer "majoritairement" que par la fraude fiscale, les stupéfiants ne représentant selon lui que 10% du volume. D'autant que la Suisse et le Luxembourg restent les premières destinations de ces flux d'argent liquide.

La hausse de ces saisies s'explique aussi par une réorientation des activités des services des douanes, qui se concentrent désormais plus sur les questions de délinquance financière, comme en témoigne l'arrestation le 31 juillet dernier dans un train Thalys à destination de Bruxelles d'un ancien ambassadeur de France en Tunisie.

Arrêté avec 350.000 euros en cash, l'ex-diplomate Boris Boillon n'a certainement pas été contrôlé par hasard, mais dans le cadre d'une enquête des services de police judicaire de la douane.

Depuis 2007, les transports de liquide sont liés à une obligation déclarative. Tout individu transportant plus de 10.000 euros est censé en faire la déclaration.

Depuis juin 2007, tout voyageur qui se présente à l’entrée où à la sortie de l’Union européenne en possession de 10 000 € ou davantage en espèces (ou d'une somme équivalente dans d’autres devises ou en valeurs facilement convertibles, telles que des chèques non barrés) est tenu de faire une déclaration auprès des autorités douanières.

Ce règlement vise à mettre en place, à l'échelle de l'UE, une approche commune pour contrôler les mouvements d'argent liquide à l'entrée et à la sortie de l'Union européenne. Il complète la directive sur le blanchiment de capitaux, qui prévoit déjà le suivi des transactions effectuées par l'intermédiaire des établissements financiers et de crédit.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.