La Commission a l’intention de critiquer le déficit du Royaume-Uni

La Commission a l’intention de critiquer sévèrement les finances britanniques, qui, pour la troisième année consécutive, enregistrent un déficit de plus de 3% du PNB Elle pourrait ainsi décider, le 11 janvier 2006, que le Royaume-Uni ne respecte pas le traité de Maastricht et porter l’affaire devant le Conseil. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.