Les recettes fiscales des Etats de l’UE ont augmenté en 2011

La Commission européenne et Eurostat ont publié leur rapport annuel sur les tendances de la fiscalité. Les Etats tirent leurs recettes de la taxation du travail et de la consommation.

Affectées par la crise économique depuis 2008, les caisses des Etats européens se remplissent de nouveau.  C’est ce que montre le rapport annuel sur les tendances de la fiscalité, publié conjointement par la Commission et l’office statistique de l’Union européenne (Eurostat), lundi 29 avril. 

En 2011, les recettes fiscales provenant des impôts et des cotisations sociales ont atteint 38,8% du produit intérieur brut. Une remontée de 0,5 point par rapport à 2010 mais qui n’atteint pas les niveaux de 2008. Les Etats européens collectaient alors l’équivalent de 39,3% du PIB.

Parmi les pays européens, c’est le Danemark qui engrange le plus de recettes fiscales, avec 47,7% du PIB en 2011. En queue de peloton, la Lituanie (26%). Globalement, le Portugal, la Roumanie et la France ont le plus augmenté leurs charges entre 2010 et 2011 par rapport à la richesse nationale. 

Dans l’ensemble, la tendance va à l’augmentation de la taxation du travail et de la consommation, à l’exception du taux moyen d’imposition sur le capital, qui « a baissé dans dix États membres et augmenté dans neuf autres entre 2010 et 2011 », précise le communiqué d’Eurostat. 

Les équilibres entre l’imposition des personnes physiques, ou les sociétés varient ensuite beaucoup selon les Etats.

Les chiffres de 2013 montrent que la Suède taxe le plus les revenus des personnes physiques (56,6%), suivie par le Danemark (55,6%). L’Espagne se trouve au même niveau que les Pays-Bas (52%). La France arrive derrière (45%). Les taux le plus faibles sont enregistrés dans les pays de l’Est, atteignant 10% en Bulgarie.

En revanche, l’Hexagone impose le plus ses sociétés (36,1%) en 2013, contre 34% pour la Belgique, loin devant l’Irlande (12,5%). Le Royaume-Uni est à 23%, soit l’équivalent de la moyenne européenne (23,5%).

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer