Visa et MasterCard baissent leurs commissions sur les retraits et les paiements

Fees for card payments will be capped

A partir du 1er novembre, les  commissions interbancaires de paiement et de retrait vont être réduites pour les cartes Visa et MasterCard en France.  Ces nouveaux taux seront ainsi en ligne avec les ambitions de la Commission européenne. 

Les émetteurs de cartes de paiements Mastercard et Visa une vont appliquer une "baisse significative" des principales commissions qu'elles facturent sur les paiements ou les retraits en distributeurs de billets, a annoncé l’Autorité française de la concurrence.

Cette baisse, qui entrera en vigueur le 1er novembre 2013, concerne les cartes portant uniquement le logo Mastercard ou Visa, émises principalement par des groupes de grande distribution.  Un marché qui représente environ 5% des cartes bancaires émises en France et entre 10 et 20 millions d'euros par an. En 2011, l'Autorité de la concurrence avait déjà  obtenu des engagements de baisses similaires du GIE Carte bancaire, qui regroupe la grande majorité des acteurs financiers en France.

Concrètement, les commissions facturées aux commerçants pour les paiements devraient revenir à 0,28% du montant contre 0,55% en moyenne auparavant chez Mastercard et 0,50% chez Visa. Pour les retraits DAB, elles passeraient à 0,55 euro par opération, contre 0,60 euro et 0,75 euro respectivement auparavant.

Ces baisses sont "également sensiblement identiques à celles envisagées par la Commission européenne dans son projet de règlement du 24 juillet 2013" relatif aux commissions pour les opérations de paiement liées à une carte, rapporte l’Autorité.

"In fine, ce sont les consommateurs qui bénéficieront de cette baisse des commissions, au travers de la répercussion sur les prix de détail des économies de frais bancaires que les commerçants auront pu obtenir auprès de leurs banques", souligne l’Autorité dans un communiqué.

Dans un communiqué, la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) s'est félicitée de la décision de l'Autorité de la concurrence en rappelant qu'elle faisait suite à une plainte déposée par ses soins en 2009 visant aussi bien le GIE Carte bancaire que Mastercard et Visa.

De son côté, Mastercard rappelle que "les observations faites en Australie, en Espagne et aux Etats-Unis ont mis en évidence que les petits commerçants ne bénéficiaient pas toujours de la baisse des commissions, et que les économies réalisées avec les réductions forcées des commissions interbancaires ne sont pas répercutées auprès des consommateurs sous la forme de baisse des prix de détail".

Pour mémoire, les commissions interbancaires de paiement sont versées par la banque du commerçant à la banque du porteur de la carte à chaque paiement. Les commissions interbancaires de retrait sont versées à chaque retrait par la banque du porteur de carte à la banque gestionnaire du distributeur de billets.

Autorité de la concurrence                                                               

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer