Markus Ferber : le rachat de dette souveraine dépasse le mandat de la BCE

Promoted content

Le 21 janvier, à la veille de l’annonce de la décision de la Banque centrale européenne (BCE)  concernant son programme d’opération sur titre, l’eurodéputé allemand Markus Ferber avait accordé un entretien à EURACTIV. Il y expimait son opposition à un tel programme.

« Le mandat de la BCE est de garantir la stabilité des prix », indiquait-t-il. « Les nouvelles dettes deviennent moins chères. Ce n’est pas le bon message à envoyer si l’on veut voir des réformes, parce que les États auront un accès plus facile aux ressources financières », a-t-il renchéri l’eurodéputé allemand.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.