L’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine une nouvelle fois repoussé

eu-ukraine_final.jpg

L’accord d’association entre Bruxelles et Kiev ne sera finalement pas signé lors de l’investiture du nouveau président ukrainien, Petro Porochenko, ce 7 juin.

L’accord d’association se fait décidément attendre. Les dirigeants européens devraient signer un accord au plus tard lors du prochain sommet européen du 26 et 27 juin prochains, et si possible avant même cette échéance, a déclaré le président du Conseil européen Herman Van Rompuy le 4 juin.

Or certains hauts fonctionnaires avaient expliqué à EURACTIV que la signature de cet accord arriverait au plus tôt le 7 juin, soit la date de l’investiture du nouveau président ukrainien, Petro Porochenko, à Kiev. Ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas.

Absence des dirigeants

Selon des sources à la fois européennes et ukrainiennes, le projet a été retiré de la table des négociations, car il était plus qu’incertain que tous les dirigeants européens puissent être présents lors de la cérémonie d’investiture du nouveau chef d’État. Herman Van Rompuy sera à Kiev pour la célébration, mais le président de la Commission, José Manuel Barroso, ne semble pas avoir prévu un tel déplacement.

Le 21 mars dernier, les chapitres politiques de l’accord d’association ont été ratifiés dans le cadre du sommet européen lors d’une cérémonie discrète organisée par Herman Van Rompuy. Le premier ministre, Arseni Iatseniouk, en tant que représentant de l’Ukraine, a signé au nom de son pays. Les autres dirigeants européens en ont fait autant.

Cependant, l’essentiel de l’accord n’a pas encore été ratifié. La Géorgie et la Moldavie ont pour leur part amorcé les négociations sur leur accord d’association avec l’UE après l’Ukraine. Ils vont signer le document dans son intégralité lors du sommet européen du 26 et 27 juin prochains.

Report au 26 juin ?

Des sources européennes ont expliqué que l’accord d’association avec l’Ukraine n’avait pas pu être ratifié dans son ensemble, car selon la constitution ukrainienne, le président doit apposer lui-même sa signature. À l’époque, l’Ukraine n’avait pas de président démocratiquement élu. Le président par intérim, Olexander Tourtchinov, avait été désigné à la succession de Viktor Ianoukovitch par le Parlement ukrainien, sans que des élections aient eu lieu.

Le 25 mai dernier, 54,7 % des électeurs ont élu Petro Porochenko à la présidence du pays, évitant ainsi un deuxième tour électoral. Selon les mêmes sources, c’est pour cette raison que Kiev et les cercles européens ont envisagé de ratifier l’accord plus tôt dans l’année, mais ont finalement abandonné le projet. Le laps de temps pour tout organiser était en effet trop court.

Il est maintenant quasiment acquis que l’Ukraine signera l’accord d’association le 26 juin prochain, en même temps que la Géorgie et la Moldavie, d’après ces mêmes sources. À leurs yeux, malgré les propos tenus par Herman Van Rompuy, il n’y a aucune urgence inscrite jusqu’à ce jour au calendrier européen. 

Plus d'information

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.