Le service militaire réinstauré en Lituanie face à la menace russe

Dalia Grybauskait? annonce sa décision de réintroduire le service militaire. [President of Lithuania]

La Lituanie entend réinstaurer la conscription militaire, supprimée en 2008. Une décision provoquée par l’attitude menaçante de la Russie dans la région, selon la présidente Dalia Grybauskait?.

« L’environnement géopolitique actuel nous oblige à renforcer l’armée, et à le faire le plus vite possible », a annoncé la présidente de la Lettonie, Dalia Grybauskait? après une réunion du conseil de défense lituanien.

Les pays baltes craignent en effet que l’annexion de la Crimée et le soutien apporté par Moscou aux rebelles de l’Est ukrainien ne soient que l’avant-goût d’une reprise de contrôle des anciens territoires soviétiques par la Russie, et s’interrogent sur les moyens d’y faire face. 

En Lettonie, le ministre de la Défense a proposé d’engager entre 2 000 et 7 000 militaires de plus, mais il n’est pour l’heure pas question de réintroduire la conscription. En Estonie, la question ne se pose pas, puisqu’elle est encore en vigueur.

>> Lire : La Lettonie prépare une chaîne télé en russe pour contrer la propagande de Moscou

En Lituanie, la réintroduction du service militaire est en marche. La nouvelle conscription lituanienne s’appliquerait aux hommes entre 19 et 26 ans, avec des exceptions, comme les étudiants universitaires et les pères célibataires. Environ 3 500 hommes par an devraient ainsi être appelés. Après 5 ans, le service militaire pourrait être renouvelé. Ce projet doit à présent être approuvé par le Parlement.

Pendant l’essentiel du 20e siècle, les pays baltes ont fait partie de l’Union soviétique. Après leur indépendance, en 1991, ils ont très rapidement introduit des demandes d’adhésion auprès de l’OTAN et de l’UE. 

>> Lire : José Manuel Barroso : « Sans l’UE, la Russie n’aurait fait qu’une bouchée de la Bulgarie et des pays baltes »

La frontière lituanienne borde l’enclave russe de Kaliningrad, où 9 000 soldats et plus de 55 navires militaires russes ont été déployés lors d’exercices militaires en décembre.

L’OTAN a récemment augmenté le nombre d’avions de combat survolant le ciel balte, a intensifié ses manœuvres militaires et accepté d’installer des centres de commandement dans la région, afin de la protéger en cas de menace russe.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer