Croissance des investissements en R&D : l’UE devant les Etats-Unis [FR]

science_financing.jpg

Les statistiques montrent une hausse des investissements réalisés par les entreprises européennes dans la recherche et le développement pour la troisième année consécutive, dépassant le taux de croissance des fonds destinés au secteur privé aux Etats-Unis.

Le tableau de bord  sur les investissements en recherche et développement (R&B), publié le 15 octobre, montre que les investissements réalisés en R&D par les entreprises de l’UE ont augmenté de 8,8 % contre 7,4 % l’année dernière. Parallèlement, les investissements des entreprises américaines ont chuté de 13,3 % à 8,6 %. 

Les entreprises sont presque en train de supprimer leur retard en matière d’investissement en R&D en comparaison des entreprises des pays tiers, a indiqué la Commission dans une déclaration. 

« En particulier, les entreprises du secteur de l’énergie accroissent rapidement leurs investissements en R&D, répondant ainsi à la nécessité d’utiliser plus efficacement les ressources énergétiques limitées », a déclaré le commissaire à la Recherche Janez Poto?nik.

Toutefois, le commissaire a déploré le fait que « la R&D du secteur privé en Europe reste équivalente à 1 % du PIB [près de 2 % au Etats-Unis], un signe parmi d’autres qui peut vouloir dire que les entreprises de l’UE réalisent une part croissante de leurs investissements en R&D hors d’Europe ». Selon lui, il faut poursuivre les efforts en vue de créer un véritable Espace européen de la recherche pour attirer davantage de R&D des entreprises en Europe et remplir les objectifs de la stratégie de Lisbonne. 

En effet, l’objectif de l’UE est de dépenser 3 % de son PIB pour des activités dans le domaine de la recherche et du développement, 2 % de ce montant étant issu du secteur privé. 

Le tableau de bord inclut les 1000 entreprises de l’UE et les 1000 entreprises extérieures à l’UE qui investissent les plus fortes sommes dans la R&D. Trois entreprises des États-Unis occupent les premières places : Microsoft, General Motors et Pfizer.

Dans le classement des entreprises européennes, Nokia, Volkswagen et Daimler sont en tête de liste. Elles font également partie de 10 premières dans le classement mondial, où elles figurent respectivement à la cinquième, neuvième et dixième position. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.