La moitié des PME réduisent leurs investissements, les ministres tiennent des négociations de crise

euro_coin_symbol.jpg

Cet article fait partie de l'édition spéciale European Business Summit.

Plus de deux tiers des entreprises européennes sont confrontées à des difficultés croissantes d’accès au crédit. En conséquence, 45 % d’entre elles vont diminuer leurs activités d’investissement au cours des six prochains mois. Les répercussions pour les travailleurs pourraient se révéler sévères, 35 % des entreprises ayant averti qu’elles pourraient se voir forcées de réduire leurs équipes. 

Les conclusions font part d’une nouvelle enquête portant sur 220 entrepreneurs, issus principalement du secteur des PME. Elle a été menée par Eurochambres, une association représentant les chambres européennes du commerce et de l’industrie. 

Parmi les principaux obstacles à la relance économique, les entrepreneurs ont identifié une incertitude macroéconomique générale, un déclin abrupt de la demande nationale ainsi que des difficultés croissantes à accéder au financement. 

Le monde des affaires européen s’inquiète également de l’augmentation des retards de paiements de leurs clients. 43 % des répondants ont déclaré que les délais de paiement des secteurs publics avaient augmenté, et que la situation étai même pire en ce qui concerne les affaires impliquant des clients privés. 

Eurochambres a incité les Etats membres à rechercher des garanties pour un meilleur accès au crédit auprès des banques privées qui ont bénéficié d’injections de fonds publics. 

Les entreprises européennes, en particulier les plus petites, envoient un message clair : la crise les frappe durement, a déclaré le secrétaire général d’Eurochambres, Arnaldo Abruzzini. Elles demandent des solutions concrètes à leurs problèmes concrets, aujourd’hui et pas demain, a-t-il souligné. 

L’information intervient alors que les ministres européens de l’Economie se rencontrent à Bruxelles dan le cadre d’une réunion d’urgence sur l’économie. Cette réunion fait suite à l’annonce effectuée par la Banque européenne d’investissement (BEI) selon laquelle elle a augmenté ses efforts visant à alimenter le flux de crédit à destination des PME.

La BEI a annoncé hier (9 mars) qu’elle avait augmenté les prêts aux petites entreprises de 42 % en 2008.

Le total des prêts de la BEI a augmenté de 21 % l’année dernière, le portant à 57 milliards d’euros, et les signatures de prêts ont beaucoup augmenté lors du dernier trimestre, en réponse à la détérioration de la situation économique. 

La Banque a insisté sur le fait qu’elle oeuvrait à rendre le processus de prêt plus simple, plus flexible et plus transparent. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.