Nouvelle enveloppe de l’UE pour soutenir l’innovation dans les PME

La commissaire Máire Geoghegan-Quinn, 5 mars, 2010. [Lisbon Council/Flickr]

Quelque 155 petites et moyennes entreprises de 21 pays, dont certaines en Israël et en Turquie, recevront chacune 50 000 euros pour financer des études sur l’innovation.

La Commission européenne se concentre sur les PME. Quelque 2 666 entreprises ont envoyé leur dossier lors de la première série d’appels à financements dans le cadre de « l’instrument consacré aux PME ». Après sélection des dossiers, Bruxelles va octroyer une enveloppe totale  de 7,75 millions d’euros aux 155 PME désireuses de développer l’innovation, soit 50 000 euros par entreprise.  

L’Espagne a réussi à faire accepter le plus de propositions : 39. Viennent ensuite le Royaume-Uni (26), l’Italie (20), l’Allemagne (11) et l’Irlande (10). Huit entreprises situées en dehors de l’UE recevront  au total 400 000 euros. Même si Israël (4 projets), la Norvège (2 propositions) et la Turquie (2) ne sont pas membres de l’UE, ils participent au programme Horizon 2020.

L’UE fournira ensuite trois jours de formation aux entreprises dont la demande a été acceptée. Elles peuvent d’ailleurs demander d’autres financements lors d’un prochain stade de la procédure. Parmi les trois phases, les deux dernières couvrent des domaines comme la recherche et développement et la mise sur le marché.

L’Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises, gestionnaire du programme, annoncera officiellement en août les PME sélectionnées dans le cadre du programme.

Les entreprises innovantes ont parfois des difficultés à recevoir les financements nécessaires à leur croissance, en particulier à la suite d’une crise financière. L’UE estime que les PME et l’innovation sont les moteurs de la croissance, de l’emploi et de la reprise économique.

L’Instrument consacré aux PME a pour objectif d’octroyer des investissements et une aide d’une manière simple et efficace. La Commission se concentre surtout sur les entreprises « susceptibles de provoquer des troubles », comme Spotify, le service de musique numérique qui peut révolutionner le marché.

Le nombre de projets financés en hausse

Environ 645 projets devraient recevoir des financements en 2014, et 670 en 2015. Les demandes peuvent être déposées à tout moment, mais elles sont évaluées tous les trimestres.

La commissaire européenne en charge de la recherche, de l’innovation et des sciences, Máire Geoghegan-Quinn, a indiqué dans un communiqué : « Les réponses suscitées par le nouvel instrument PME sont encourageantes. En effet, il existe manifestement une demande pour ce type de soutien. J’espère qu’un grand nombre des plans d’entreprise financés évolueront et deviendront de véritables produits et services, stimulant ainsi la croissance et l’emploi dans nos économies. »

La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement ont déclaré cette semaine que des fonds d’investissement européens pour une valeur de 21 milliards d’euros seront transférés aux banques. Objectif : les encourager à soutenir les petites et moyennes entreprises, qui manquent cruellement de liquidité pour faire face à la concurrence.

>> Lire : L’UE mobilise 25 milliards d’euros pour les PME

La Commission et la BEI souhaitent également encourager les banques et les autres intermédiaires financiers à accorder des prêts ou à dégager des fonds propres aux entreprises axées sur l’innovation dans le cadre des produits « InnovFin » destinés à favoriser l’accès au financement de l’UE pour les innovateurs.

La Commission a dévoilé cette semaine un nouveau programme de 100 millions d’euros intitulé « Voie express pour l’innovation » (Fast track to innovation – FTI). Il permet d’offrir des subventions à des consortiums regroupant entre trois et cinq organisations pour qu’ils concrétisent leurs projets.

Avec près de 80 milliards d'euros, Horizon 2020 est le cadre financier pluriannuel le plus important de l'histoire de l'UE dans le domaine de la recherche et de l'innovation.

Horizon 2020 s'inscrit dans le cadre de l'Union de l'innovation, l'un des sept projets phare de la stratégie « Europe 2020 » visant à relancer la croissance.

Si l'Union européenne est le leader mondial pour un bon nombre de technologies, elle est confrontée à une concurrence croissante des puissances traditionnelles aussi bien que des économies émergentes.

  •  24 sept. 2014 : prochaine date butoir pour évaluer les propositions
  •  9 oct. 2014 : date butoir pour les propositions de la « phase deux »

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.