Nanocyl: le secret d’affaires en Europe

Promoted content

Les secrets d’affaires -informations confidentielles et savoir-faire -sont importants pour la compétitivité des entreprises européennes. Ces atouts immatériels sont fondamentaux pour les efforts d’innovation et de recherche du secteur privé. Une protection adéquate et harmonisée à travers l’Europe représente donc un facteur clé pour la croissance et l’emploi.

Une PME de recherche belge, une entreprise familiale de production d’acier inoxydable et une association européenne de PME expliquent l’importance du secret d’affaires, de leurs expériences et analysent comment la loi européenne pourrait promouvoir l’innovation et renforcer la compétitivité dans l’UE.

Nanocyl:

Nanocyl a été créé en 2002 et est le résultat d’une collaboration entre l’Université de Liège et l’Université de Namur. Initialement une «start-up» composée de 2 personnes lors de sa création, Nanocyl compte environ 45 personnes en 2014, dont 15 travaillent dans le département R&D.

Nanocyl produit des nanotubes de carbone, une poudre noire qui peut être mélangée dans d’autres matériaux pour leur apporter des propriétés spécifiques. Par exemple, les nanotubes ont par exemple permis de développer une peinture empêchant les organismes marins de venir s’accrocher sur les coques des bateaux, leur permettant de naviguer plus vite, d’utiliser moins de carburant et de rejeter moins de CO2 dans l’atmosphère. Les nanotubes de carbone sont également utilisés dans les batteries de type « téléphone portable » afin d’augmenter leur durée de vie.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.