La Commission lutte pour se rapprocher de la parité d’ici 2019

Kristalina Georgieva [European Commission]

La Commission européenne a proposé de nouvelles mesures le 19 juillet pour atteindre l’objectif de 40 % de femmes occupant de hauts postes d’ici à la fin de son mandat en 2019.

« Notre ambition est de montrer que nous sommes pleinement engagés dans la parité hommes/femmes et que nous exploitons au mieux le talent de notre personnel. Nous ne pouvons pas nous permettre de placer 50 % de nos forces intellectuelles au second plan », a déclaré Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne.

Les femmes sont sous-représentées dans la hiérarchie de l’exécutif européen puisqu’elles représentent bien 55 % du personnel de la Commission mais seulement 34 % des cadres.

Frans Timmermans a souligné que les organisations dirigées de manière paritaire étaient plus productives, plus innovantes et donnaient de meilleurs résultats.

« Si nous voulons montrer que nous sommes véritablement engagés dans la parité hommes/femmes, alors nous devons donner aux femmes l’opportunité de jouer pleinement leur rôle dans la direction de la Commission », a-t-il ajouté.

La Commission a donc établi un certain nombre d’objectifs pour tous les services lors de la nomination d’un nouveau responsable d’unité. Les services qui ont pris du retard par rapport à ces objectifs devront attirer des candidates susceptibles de convenir pour le poste, indique une note.

Au début de son mandat, la Commission Juncker, qui a eu du mal à imposer aux États membres un nombre élevé de femmes commissaires, a décidé de faire de l’égalité des genres une priorité.

A l’époque, la commissaire en charge du budget et des ressources humaines, Kristalina Georgieva avait promis d’élever le nombre de femmes à des hauts postes de 27,5 % à au moins 40 %. Depuis le 1er mai 2017, les femmes représentent 33 % de tous les cadres supérieurs et 35 % de tous les chefs d’unité de la Commission.

Les postes concernés étaient ceux de 450 responsables des directions-générales (DG) et de 1 200 chef d’unité, avait précisé la commissaire.

Kristalina Georgieva promet de féminiser les hauts postes au sein de la Commission

La commissaire chargée du budget et des ressources humaines, Kristalina Georgieva, a promis que 40 % des postes à responsabilité au sein de la Commission  européenne seraient occupés par des femmes d’ici la fin de son mandat en 2019. 

Günther Oettinger, qui a repris le portefeuille du budget et des ressources humaines lorsque Kristalina Georgieva a quitté la Commission pour rejoindre la Banque mondiale au début de l’année, a réitéré cette promesse.

« Nous voulons que nos employés soit valorisés et acceptés, quelque soit leur âge, leur genre, leur orientation sexuelle ou leur handicap. Si nous mettons à profit cette diversité, nous serons plus innovants et nous obtiendrons de meilleurs résultats pour nos citoyens », a ajouté Günther Oettinger après le lancement d’une nouvelle stratégie d’inclusion et de diversité le 19 juillet.

Cette dernière ne concerne pas seulement les femmes, mais aussi les employés ayant un handicap, les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transsexuels et les personnes intersexuées (LGBTI) ainsi que les personnes plus âgées.

Subscribe to our newsletters

Subscribe