La polémique régulière du drapeau européen à l’Assemblée nationale

drapeau-europeen-l-assemblee-nationale-une-polemique-reguliere

Jean-Luc Mélenchon a critiqué la présence du drapeau européen dans l’hémicycle français ce mardi. Ce symbole de l’Europe est régulièrement contesté par les opposants à la construction européenne. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Lors de ses premiers pas à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a critiqué la présence du drapeau européen lors de sa visite de l’hémicycle avec ses collègues de la France Insoumise.

La présence du drapeau européen dans l’Assemblée nationale ne va pas de soi et ne constitue pas une obligation. Il s’agit d’un choix politique.

Ce sujet revenu sur le devant de la scène date de 2007. Jean-Pierre Jouyet, alors secrétaire d’État aux Affaires européennes, fait installer le drapeau bleu étoilé sur les toits du Quai d’Orsay. Une mesure symbolique à quelques mois de la présidence française du Conseil de l’Union européenne en juillet 2008. Le drapeau n’a plus bougé depuis au Quai.

Bernard Accoyer, président UMP de l’Assemblée nationale, invite son institution à faire de même à côté du drapeau de la France. Mais sa proposition est rejetée par le bureau, notamment par deux députés socialistes et un autre de l’UMP. La présence du drapeau tricolore ne datait pourtant que de janvier 2007, lorsque Jean-Louis Debré l’imposait à quelques mois de la fin de la présidence de Jacques Chirac.

Finalement, c’est durant la présidence Hollande que le drapeau bleu étoilé s’est invité à l’intérieur du Sénat et de l’Assemblée nationale. À l’extérieur de la chambre des députés, il y a aussi un drapeau européen au milieu de quatre drapeaux français. Sa présence sur les photos officielles du président de la République date de Nicolas Sarkozy en 2007.

Marine Le Pen s’en prend au drapeau européen

La candidate du FN a fait du drapeau européen un bouc émissaire symbolique au cours de sa campagne présidentielle. Aucune règle n’impose son usage dans les États membres.

Le drapeau européen, ce que dit la loi

Le drapeau européen est le symbole le plus connu de l’UE. Il est constitué d’un cercle de douze étoiles dorées pointant vers le haut sur fond bleu. Pourquoi douze ? Leur nombre n’est pas lié au nombre d’États membres, comme c’est le cas du drapeau américain. Officiellement, le chiffre 12 représente un nombre parfait, symbole d’unité, de solidarité et d’harmonie entre les peuples d’Europe.

Que dit la loi en France ? D’après une circulaire du ministère de l’Intérieur de 2014 sur la célébration des fêtes nationales et commémoratives : seul le drapeau tricolore doit être pavoisé, à l’exception du 9 mai, journée de l’Europe où la présence du drapeau européen est également obligatoire. Le drapeau français étant à la place d’honneur, le drapeau européen est situé à sa droite. Il est donc vu à gauche de celui-ci en regardant l’édifice public.

Autre cas, le milieu scolaire. D’après la loi n° 2013-595 sur la refondation de l’école de la République, le drapeau tricolore et le drapeau européen doivent être « apposés sur la façade des écoles et des établissements d’enseignement du second degré publics et privés sous contrat ».

>> Lire la suite sur Ouest-France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer