Verdict imminent sur le siège de l’Agence européenne du travail

La Bibliothèque nationale de Lettonie, à Riga. Tous les pays candidats ont fait l'effort de promouvoir les bonnes conditions de vie dans leurs capitales et les attraits culturels. [Website of the Latvian candidacy]

La Commission européenne a publié son évaluation des quatre États qui voudraient accueillir la nouvelle agence européenne du travail. La balle est à présent dans le camp du Conseil. Verdict le 13 juin.

La Bulgarie, Chypre, la Lettonie et la Slovaquie voudraient accueillir la future autorité européenne du travail. Une concurrence moins rude, donc, que celle pour l’Agence européenne des médicaments, et exclusivement située dans l’est de l’union.

Les candidats

La Lettonie accueille déjà le siège d’une agence, l’office de soutien à l’ORECE, mais les trois autres candidats ont l’avantage stratégique de n’avoir aucune de la trentaine d’agences dispersées dans l’UE.

« Donner un avantage aux nouveaux États membres, et surtout à ceux qui n’accueillent encore aucune agence ou autorité de l’UE est une approche juste et une expression de solidarité au sein de l’UE », avance la Bulgarie dans sa candidature.

Le principe de distribution géographique favorise également les pays de l’est, qui ont pour la plupart rejoint l’UE en 2007. Sofia a soumis une candidature très détaillée, avec des descriptions en profondeur pour chaque critère, jusqu’à la distance du site proposé par rapport à l’aéroport, par exemple. Le pays est cependant celui où les salaires sont les plus bas de toute l’Europe selon le système de rémunération de la Commission. Un critère qui lui a coûté cher lors du choix de relocalisation de l’agence du médicament, selon un diplomate.

Chypre essaie de compenser des infrastructures (transports, éducation, etc.) plutôt médiocres par une offre des plus attractives. L’île est prête à fournir les locaux dans la capitale immédiatement et gratuitement. Le gouvernement s’est également engagé à mettre en place un groupe de travail pour un soutien institutionnel complet et une équipe d’accueil pour aider le personnel et les membres de leur famille à s’intégrer.

La Lettonie et la Slovaquie se sont montrées plutôt évasives sur l’accessibilité des bâtiments proposés. Dans son évaluation, la Commission a noté qu’elles n’avaient pas fourni de détails sur la fréquence et la durée du trajet de et vers l’aéroport.

La Slovaquie a également gardé le silence sur le prix du loyer, tandis que la Lettonie a parlé en termes généraux de son système de santé, de travail et scolaire, éléments importants pour les 140 membres du personnel permanent et leurs familles, qui devraient déménager d’ici la fin de cette année. L’agence a encore trois ans pour devenir pleinement opérationnelle.

La suite des événements

Maintenant que la Commission a mené ses évaluations, la décision finale appartient aux États membres. Le 5 juin, leurs représentants ouvriront le bal des négociations. Les quatre candidats auront jusqu’à la semaine prochaine pour faire pression sur les autres capitales pour obtenir leur soutien. Le vote final aura lieu le 13 juin, dans le cadre du Conseil Emploi et politique sociale (EPSCO).

L’adoption formelle du règlement devrait avoir lieu en juillet 2019. Une fois adoptée, la nouvelle Agence européenne du travail sera chargée d’aider les États membres à mener des inspections conjointes et à résoudre les litiges transfrontaliers, afin de lutter contre les abus qui entravent la mobilité des travailleurs dans l’UE.

Pour ce faire, l’organisme sera doté d’un budget annuel de 50 millions d’euros. Toutefois, les États membres ne collaboreront que s’ils le désirent.

L’UE crée une Autorité du travail pour protéger les travailleurs

Le Parlement européen et les États membres sont parvenus à un accord sur la création d’une nouvelle Autorité européenne du travail pour protéger les droits des travailleurs. Et lancer des enquêtes transfrontalières en cas d’abus potentiels.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.