Un millionnaire aurait commandité l’assassinat du journaliste Jan Kuciak

Manifestation suite à l'assassinat de Jan Kuciak et de sa compagne.

L’enquête sur le meurtre du journaliste d’investigation Jan Kuciak avance. Après l’arrestation de quatre suspects, l’un d’entre eux a affirmé que le commanditaire de l’assassinat n’est autre qu’un millionnaire slovaque. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Un des quatre suspects arrêtés pour le meurtre du journaliste slovaque Jan Kuciak a accusé le multimillionnaire Marian Kocner d’avoir commandité ce crime, a rapporté mercredi soir le quotidien Dennik N.

Marian Kocner, 55 ans, propriétaire de plusieurs sociétés, est détenu depuis juin dernier dans une affaire de billets à ordre falsifiés, mais aucun acte d’accusation n’a encore été lancé contre lui. Ses différentes activités avaient fait objet d’enquêtes journalistiques de Jan Kuciak.

L’homme qui l’accuse est Zoltan A., un entrepreneur de la ville de Komarno, qui aurait servi d’intermédiaire entre la femme considérée par les enquêteurs comme commanditaire du meurtre, Alena Zs., l’exécutant présumé Tomas Sz. et le chauffeur ayant transporté ce dernier sur le lieu du crime, Miroslav M. La publication des noms de famille des suspects par les institutions judiciaires est interdite en Slovaquie. Ces quatre personnes ont été interpellées la semaine dernière, inculpées et mises en état d’arrestation.

Selon Dennik N, qui cite des sources proches de l’enquête, d’après le témoignage de Zoltan A., Alena Zs. lui a dit que Kocner avait ordonné l’assassinat.

Six mois après l’assassinat de Jan Kuciak, la liberté de la presse reste menacée en Slovaquie

En février, les meurtres du journaliste slovaque Ján Kuciak et de sa fiancée, Martina Kusnirova, avaient provoqué une onde de colère et la démission du Premier ministre, Robert Fico. Six mois après, les menaces envers les journalistes continuent.

Un assassinat à 70 000 €

Un procureur slovaque avait identifié lundi Alena Zs., comme commanditaire de l’assassinat de Kuciak, payé 70 000 €, en février dernier.

Mais cette hypothèse comportait des zones d’ombre : la quadragénaire n’avait pas eu de conflit avec Kuciak et devait d’importantes sommes d’argent au fisc.

D’un autre côté, selon la presse slovaque, Alena Zs. a travaillé en tant qu’interprète de l’italien pour Kocner et ce dernier serait le parrain de sa fille.

Enquête sur la mafia

Kuciak avait enquêté sur les liens entre la mafia calabraise et des hommes politiques. L’assassinat du journaliste et de sa fiancée Martina Kusnirova, tués par balles dans leur maison en province, avait suscité d’importantes manifestations contre le gouvernement slovaque et abouti à la démission du Premier ministre Robert Fico.

Quant à Kocner, l’année dernière, l’Agence nationale pour la criminalité (NAKA) a abandonné une enquête contre lui pour fraude fiscale présumée.

Connu pour ses menaces contre les journalistes, Kocner a annoncé l’année dernière la publication d’informations sur leur vie privée, selon le quotidien SME.

Selon le rédacteur en chef d’Aktuality.sk, média pour lequel travaillait le journaliste assassiné, Kocner s’intéressait également à ce dernier personnellement.

Démission du Premier ministre slovaque après l'assassinat de Jan Kuciak

Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, a offert sa démission, réclamée par l’opposition après l’assassinat d’un journaliste d’investigation, tout en l’assortissant de conditions pour éviter des élections anticipées et sauver sa coalition hétéroclite formée en 2016.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.