« J’avais de gros préjugés sur l’Allemagne, jusqu’à ce que j’y aille ! »

Dänemark führt Grenzkontrollen zu Deutschland ein.

A l’occasion d’un voyage en Allemagne avec sa famille, Kayan découvre la culture allemande. Et une proximité avec celle de la France qu’il ne soupçonnait pas.

Kayan a 16 ans, il est scolarisée en Première scientifique au Lycée Eugène Henaff à Bagnolet. 

Avant d’avoir eu l’occasion d’effectuer un voyage en Allemagne, j’avais des préjugés sur les Allemands. Sur leur manière de parler et d’avoir une culture complètement différente de la France. Mais ces préjugés ont été effacés. J’ai une meilleure vision de l’Allemagne, ainsi que des Allemands. Grâce à un voyage !

C’était entre juillet et août 2016. Mes parents avaient décidé d’aller en Allemagne, pour rendre visite à mes proches qui vivent là-bas et également de découvrir d’autres pays que la France. On avait environ six heures de trajet, en voiture, pour se rendre dans une petite ville qui s’appelle Castrop Rauxel, juste à côté de Dortmund. Sur la route, la circulation était assez… « libre ». On avait l’impression d’être toujours dans le même pays. Aucun contrôle d’identité. Cela m’a semblé étrange, mais c’est dans ces situations-là que je me souviens que je ne suis pas seulement français, mais également européen.

Lors de notre arrivée en Allemagne, la toute première chose que j’ai remarquée c’est la propreté du pays allemand. Il y a beaucoup plus de poubelles qu’en France, à chaque coin de rue !

On est tranquillement rentrés chez ma tante, pour se reposer et faire le tour de la ville le lendemain.

Le soleil s’est levé, les Allemands aussi. À dix heure du matin, pour prendre leur petit déjeuner. Du pain avec du jambon, du fromage et du jus d’orange. Pour l’instant pas de grande différence. On a décidé de sortir dehors et de manger à l’extérieur, pour mieux observer l’environnement et la cuisine allemande. Les Allemands étaient souriants et amicaux. Lorsqu’enfin j’ai pu voir et entendre deux Allemands communiquer entre eux, j’ai réalisé que le gros préjugé qui circule en France comme quoi « la langue allemande est moche et agressive » était complètement faux et qu’au contraire leur langue est agréable à écouter.

Lors de nos promenades dans la petite ville de Castrop Rauxel, j’ai remarqué que les Allemands étaient plus civilisés que les Français. Là-bas les feux tricolores ou piétons sont très bien respectés (pas comme à Bagnolet !). Malgré que je parle français et eux allemand, il n’y avait pas de problème puisque l’anglais était toujours présent, partout où j’allais. Le soir, on rentrait tranquillement à la maison, on préparait le repas du soir et on recyclait les bouteilles, puisque chaque bouteille recyclée rapporte des réductions pour les prochaines courses effectuées.

J’ai effacé les préjugés que j’avais sur les Allemands. En tant que Français et Européen, j’ai pu voir le pays de mes propres yeux et m’en faire une idée. Et l’Allemagne n’est pas très différente de la France finalement.

Cet article est publié dans le cadre du projet l’Europe dans le 93 porté par Euractiv en partenariat avec l’association la ZEP et avec le soutien de la Commission européenne. Ce projet vise à faire découvrir le journalisme en parlant d’Europe à plusieurs classes de lycéens de Seine Saint Denis, ainsi qu’à des étudiants de Paris 8. 

 

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe