Au 100e jour de conflit, la Russie s’acharne sur le Donbass

Les forces russes contrôlent actuellement « environ 20% » du territoire ukrainien, soit près de 125.000 km2, a indiqué jeudi le président ukrainien. [Seneline/Shutterstock]

L’invasion de l’Ukraine par la Russie atteint vendredi (3 juin) son 100e jour, une offensive qui a permis à Moscou de s’emparer de 20% du territoire ukrainien et qui se concentre sur la région du Donbass (est) et sa ville stratégique de Severodonetsk.

« Nous avons rencontré quelques succès dans la bataille pour Severodonetsk. Mais il est encore trop tôt. C’est la zone la plus difficile actuellement », a indiqué jeudi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky, évoquant une situation similaire aux alentours notamment à Lyssytchansk et à Bakhmout.

Concernant la région du Donbass dans son ensemble, il a indiqué que la situation n’avait pas « changé de manière significative dans la journée ». Il avait fait savoir un peu plus tôt que la situation dans l’est était « vraiment difficile […] Nous perdons de 60 à 100 soldats par jour, tués au combat, et quelque 500 sont blessés ».

Severodonetsk, capitale administrative de la région, est « occupée à 80% » par les forces russes et les combats font rage dans les rues, selon le gouverneur de la région de Lougansk Serguiï Gaïdaï.

Les forces russes contrôlent actuellement « environ 20% » du territoire ukrainien, soit près de 125.000 km2, a indiqué jeudi le président ukrainien.

Subscribe to our newsletters

Subscribe