Conflit israélo-palestinien : réunion d’urgence mardi des ministres des Affaires étrangères de l’UE

Les combats les plus intenses depuis 2014 entre Israël et le mouvement islamiste du Hamas, déclenchés par des troubles à Jérusalem, ont fait 174 morts dans l'enclave surpeuplée de Gaza et tué dix personnes en Israël depuis lundi. [HAITHAM IMAD/EPA]

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne tiendront mardi une visioconférence d’urgence sur l’escalade des combats entre Israël et les Palestiniens, a annoncé dimanche le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

« Compte tenu de l’escalade en cours entre Israël et la Palestine et du nombre inacceptable de victimes civiles, je convoque une visioconférence extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’UE mardi », écrit Josep Borrell sur Twitter.

« Nous coordonnerons et discuterons de la manière dont l’UE peut contribuer au mieux à mettre fin à la violence actuelle », ajoute-t-il.

L’Union européenne indique que M. Borrell a mené des efforts diplomatiques « intenses » pour tenter de contribuer à la désescalade de la violence — en s’entretenant avec les dirigeants israéliens et palestiniens, ainsi qu’avec les principaux diplomates des pays voisins.

« La priorité et le message de l’UE dans ce contexte restent clairs: la violence doit cesser maintenant », ont déclaré samedi les services de la diplomatie de l’UE dans un communiqué.

Emmanuel Macron condamne « fermement » les tirs revendiqués par le Hamas

Emmanuel Macron s’est entretenu ce jeudi (13 mai) avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Tout en déplorant les pertes de civils palestiniens, il a condamné les tirs du Hamas et demandé à son interlocuteur d’user de son influence pour rétablir le calme.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a lui aussi appelé dimanche à un arrêt de la violence au Proche-Orient et à un retour aux pourparlers.

« Ce qu’il faut maintenant, c’est : 1. la fin des attaques à la roquette, 2. la fin de la violence et 3. la reprise des pourparlers entre Israéliens et Palestiniens sur une solution à deux États », a tweeté M. Maas.

La situation « hautement explosive » dans la région pourrait entraîner des « conséquences imprévisibles », selon le ministre qui a ajouté : « Il est impératif que nous empêchions cela de se produire ».

Les combats les plus intenses depuis 2014 entre Israël et le mouvement islamiste du Hamas, déclenchés par des troubles à Jérusalem, ont fait 174 morts dans l’enclave surpeuplée de Gaza et tué dix personnes en Israël depuis lundi.

Les 27 pays de l’UE ont souvent du mal à trouver une position commune sur le conflit israélo-palestinien, certains membres dont l’Allemagne, l’Autriche et la Slovénie soutenant fermement le droit d’Israël à se défendre quand d’autres l’exhortent à faire preuve de plus de retenue.

L'ambassadeur d'Israël accuse les politiques irlandais de répandre la "haine" envers l'État juif

L’ambassadeur d’Israël en Irlande, Ophir Kariv, a accusé certains politiques irlandais de répandre la haine envers l’État juif lors d’une allocution devant la commission parlementaire des affaires étrangères et de la défense, jeudi (13 mais), rapporte le Irish Times.

Subscribe to our newsletters

Subscribe