La pandémie de coronavirus plombe le tourisme en Géorgie

Une rue presque vide dans la vieille ville de Tbilissi, en Géorgie, le 22 mars 2020. [Zurab Kurtsikidze/EPA/EFE]

Le printemps est arrivé à Tbilissi, mais sa vieille ville pittoresque – un mélange de bâtiments Art Nouveau et d’églises médiévales – est morose.

Les cafés sont déserts et les restaurants fermés, et seules quelques personnes portant des masques chirurgicaux errent dans les sinueuses rues pavées.

Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence samedi 21 mars, en raison du coronavirus, soulignant la situation de crise pour un pays habitué aux touristes étrangers.

Mikheil Saakashvili, qui était le président géorgien de 2004 à 2013, a lancé de grands projets d’infrastructure, reconstruisant des villes entières, dont la station balnéaire de Batoumi sur la mer Noire.

Le pays est devenu une destination touristique de premier plan ces dernières années et son économie en est venue à dépendre d’un nombre croissant de visiteurs.

En 2019, le pays de 3,7 millions d’habitants a accueilli environ neuf millions de visiteurs, contre 4,7 millions en 2012.

La pandémie de coronavirus est maintenant sur le point de frapper de plein fouet le tourisme, qui contribue de manière importante à l’économie.

Tamriko Sikharulidze a dû fermer son hôtel de 70 chambres, le Gallery Palace, au centre-ville de Tbilissi.

« C’était navrant. Nous avons fait un énorme investissement pour préparer une saison touristique réussie », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Les touristes ont été effrayés par le coronavirus avant même que les frontières du pays ne soient fermées à la mi-mars.

La Géorgie a confirmé 54 cas de COVID-19, et près de 3 000 personnes sont maintenant en quarantaine.

Tamriko Sikharulidze a déclaré que pour beaucoup, la perte de leur emploi était pire que l’épidémie.

« Ils craignent que demain, ils ne puissent plus gagner leur pain quotidien. »

Ses 65 employés ont dû prendre des congés sans solde, et sa « préoccupation première est de garder le plus de personnel possible ».

« Si la crise dure encore deux ou trois mois, des milliers de personnes perdront leur emploi », a prédit la propriétaire de l’hôtel.

Une crise grave mais gérable

Les autorités tentent de faire preuve d’optimisme, en affirmant que l’économie de la Géorgie est résistante.

« Nous avons une économie libérale, des indicateurs macroéconomiques sains et [des accorde de] libre-échange avec 46 pays, y compris avec l’Union européenne », a déclaré la ministre de l’Économie, Natia Turnava, soulignant la robuste croissance économique de 5,2 % enregistrée l’année dernière.

« C’est pourquoi nous nous attendons à une reprise rapide après la crise », a-t-elle déclaré. « La crise est grave mais gérable. »

Le gouvernement a approuvé un paquet d’un milliard de lari (312 millions de dollars) pour soutenir l’industrie du tourisme, y compris un congé fiscal de quatre mois et une aide au remboursement des prêts, a ajouté Natia Turnava.

« Nous sommes prêts à fournir un soutien supplémentaire », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Entre le marteau et l’enclume 

Les analystes font preuve d’un optimisme prudent quant aux chances de la Géorgie de surmonter la crise, mais se méfient des prévisions à long terme.

« La Géorgie risque de perdre une part importante de ses revenus provenant du tourisme, qui représentent près d’un cinquième du produit intérieur brut », a déclaré à l’AFP l’économiste Beso Namchavadze, de Transparency International.

« Mais si le virus est apprivoisé d’ici à l’automne, le pays a encore de bonnes chances de maintenir une croissance positive d’ici à la fin de 2020 », a-t-il ajouté.

Les analystes de Renaissance Capital, Sofya Donets et Andrei Melaschenko, ont déclaré que la Géorgie se trouvait « entre le marteau et l’enclume ».

La croissance économique sera réduite de moitié si le tourisme souffre jusqu’en juin, ont-ils déclaré dans un rapport. Mais « nous n’excluons pas que la Géorgie puisse entrer en récession si le tourisme ne se redresse pas avant août-septembre ».

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER